heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Les 10 événements internationaux à suivre en 2021


Après une année marquée par la pandémie de coronavirus et l’annulation d’une partie des événements internationaux, 2021 est une année très attendue. Réunions, voyages officiels, sports et procès… Tour d’horizon des dates majeures à venir des 12 prochains mois.

Investiture de Joe Biden (20 janvier 2021)

Après quatre années de Donald Trump, les Etats-Unis vont connaître un nouveau président dans un climat particulier. Joe Biden a été élu en novembre dernier, sa victoire a été confirmée le 6 janvier par le Sénat, mais l’ancien homme d’affaires ne lâche pas son fauteuil si facilement, avec les conséquences que l’on a vues au Capitole. Quoi qu’il en soit, le 20 janvier, Donald Trump sera contraint de quitter la Maison Blanche pour laisser place au démocrate.

Procès des policiers accusés de la mort de George Floyd (Mars 2021)

Le climat de tension sera probablement au plus haut. Le procès des policiers mis en cause dans la mort de George Floyd, un Noir américain décédé le 25 mai 2020 à 46 ans, va débuter en mars. Cet incident avait entraîné des semaines de manifestations aux Etats-Unis, ainsi qu’un questionnement des pratiques de la police. Derek Chauvin, l’agent qui a appuyé son genou sur le cou de la victime, est poursuivi pour homicide involontaire, quand les trois autres qui l’accompagnaient le sont pour complicité. 

Elections législatives en Israël (23 mars 2021)

Quatre élections en moins de deux ans. Les Israéliens vont de nouveau se rendre aux urnes en 2021 pour élire les membres de la Knesset (le Parlement israélien, ndlr), et, donc, le prochain Premier ministre. Sept mois après l’accord entre Benjamin Netanyahou et Benny Gantz, qui a fait exploser le camp de ce dernier, le pays revient à la case départ. Le Likoud de l’actuel Premier ministre est en tête des intentions de vote, mais cela ne lui assure pas forcément une victoire écrasante en mars prochain.

Election d’une Assemblée constituante au Chili (11 avril 2021)

Tout a commencé en octobre 2019 par des manifestations contre les inégalités sociales, provoquées par la hausse du prix du ticket de métro à Santiago, la capitale du Chili. Après avoir voté massivement (à 78 %) en octobre dernier en faveur d’une nouvelle Constitution, pour remplacer celle héritée de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990), les Chiliens seront de nouveau appelés aux urnes le 11 avril prochain. Ils choisiront les 155 citoyens membres de l’assemblée constituante chargée d’écrire la nouvelle loi fondamentale chilienne, qui sera soumise à un référendum courant 2022.

Election présidentielle en Iran (18 juin 2021)

Après les Etats-Unis en 2020, ce sont les Iraniens qui vont décider de l’avenir de leur pays cette année. Le modéré Hassan Rohani ne peut plus se présenter car il a épuisé ses deux mandats, et les conservateurs semblent largement favoris. En effet, la crise économique, la répression des manifestations et les différents scandales pendant la présidence Rohani ont considérablement endommagé la confiance des Iraniens dans ce camp. Reste à savoir quels seront les candidats validés par l’Etat, puisque de nombreux dossiers sont rejetés pour toutes les élections majeures du pays.

Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août 2021)

Pour la première fois de l’histoire, des Jeux olympiques d’été auront lieu une année impaire. S’ils ont lieu… Repoussés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, les JO de Tokyo sont toujours sous la menace de la crise sanitaire. Le Japon est en effet confronté à une troisième vague de contaminations particulièrement intense depuis le mois de novembre. Mais les autorités japonaises excluent pour l’instant toute annulation, même si la pandémie n’est pas sous contrôle d’ici là. S’ils se déroulent comme prévu l’été prochain, ces Jeux seront les plus chers de l’histoire (13 milliards d’euros) et seront soumis à des mesures sanitaires drastiques.

Fin de l’ère Angela Merkel en Allemagne (26 septembre 2021)

Une page se tournera le 26 septembre en Allemagne, lors des élections législatives. Après presque seize années au pouvoir, Angela Merkel ne se représentera pas. La chancelière allemande, affectueusement surnommée «Mutti» («Maman») par son peuple, se retirera de la vie politique, après quatre mandats. Le candidat qui portera les couleurs de son parti, la CDU, lors du scrutin de septembre prochain n’est pas encore connu. Cela devrait être le vainqueur de l’élection à la tête de la formation les 15 et 16 janvier prochains, dont trois hommes sont en lice (Armin Laschet, Friedrich Merz et Norbert Röttgen). A moins que le populaire Markus Söder, président de la CSU, l’allié bavarois de la CDU, ne soit finalement choisi.

Exposition universelle de Dubaï (1er octobre 2021-31 mars 2022)

C’est l’un des événements culturels les plus attendus de 2021. Reportée d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, l’Exposition universelle de Dubaï, aux Emirats arabes unis, débutera le 1er octobre prochain, pour s’achever six mois plus tard, le 31 mars 2022. Présentée comme le plus grand événement jamais organisé dans un pays arabe, cette gigantesque foire internationale accueillera les pavillons de 192 pays et aura pour thème «Connecter les esprits, construire le futur». La plus grande ville des Emirats arabes unis espère attirer 25 millions de touristes, mais la crise sanitaire pourrait avoir raison de cet objectif.

Cop26 à Glasgow (1er-12 novembre 2021)

Il s’agit sans aucun doute du sommet sur le climat le plus important depuis la COP21 à Paris en 2015. Six ans après le rendez-vous dans la capitale française, qui a abouti à la signature de l’Accord de Paris, 200 chefs d’Etat et de gouvernement participeront à la COP26 à Glasgow, en Ecosse, du 1er au 12 novembre, pour accélérer leurs efforts en matière de lutte contre le changement climatique. Les engagements pris jusque-là par les Etats ne permettent pas de respecter la trajectoire de réchauffement de 2°C, voire 1,5°C, figurant dans l’Accord de Paris. Un rehaussement des ambitions est donc attendu lors de cette conférence des parties de l’ONU, reportée d’un an à cause du coronavirus.

Visite de Macron au Rwanda (date à déterminer)

Cet événement relève encore de l’hypothétique. Alors que les relations entre Paris et Kigali sont toujours très complexes, Emmanuel Macron a déclaré dans une interview à Jeune Afrique qu’il espérait «aller au Rwanda en 2021». Le chef de l’Etat tente en effet depuis sa prise de fonctions d’assainir les relations entre les deux Etats, toujours tendues depuis le génocide rwandais en 1994. Cette visite n’a cependant pas encore été confirmée, notamment en raison de la pandémie de Covid-19, qui rend les déplacements officiels plus compliqués. 

Retrouvez toute l’actualité internationale ICI



Source link

Autres articles à lire

Paca : le président du groupe LR «n’écarte pas» une union avec la Gauche contre le candidat RN

adrien

Daniel Craig est nommé commandant honoraire de la Royal Navy comme James Bond

adrien

Incendies en Californie : des familles refusent d’évacuer

adrien

Renaud sort une chanson sur le coronavirus et défend Didier Raoult

adrien

Acheter un appartement neuf à Rennes : nos réponses à toutes vos questions

adrien

Pourquoi des diplomates russes se font-ils expulser d’Europe ?

adrien