heureux-qui.com
Image default
Fil Info

L’énorme coup de gueule de Daniel Elena, copilote historique de Sébastien Loeb


Après 23 ans de collaboration, Daniel Elena, copilote de Sébastien Loeb, a appris hier qu’il était écarté de l’écurie Prodrive. Un coup dur pour le Monégasque qui n’a pas caché sa colère sur les réseaux sociaux.

«J’ai reçu aujourd’hui un coup de fil de Seb, pour me dire qu’il ne repartirai pas avoir moi sur le Dakar ou autre parce que l’équipe de Prodrive a décidé que je ne faisais pas l’affaire, que je n’étais pas assez motivé, pas assez d’expérience, trop d’erreurs de navigation cette année», explique-t-il dans une vidéo sur Twitter.

Juste avant, Daniel Elena avait détaillé son palmarès avec Sébastien Loeb au cours de leurs 23 ans de collaboration. «Loeb/Elena avec Citroën, 9 titres de champions du monde» et 79 victoires WRC, «Loeb/Elena au Dakar, avec Peugeot, avec PH, c’était génial», «Loeb/Elena avec Hyundai, c’était magnifique, 2 titres de champions du monde constructeur», souligne-t-il, avant d’asséner : «Loeb/Elena au Dakar cette année avec BRx, avec Prodrive, c’était… de la merde». 

Le co-pilote poursuit en revenant sur ses nombreuses expériences passées sur le Dakar. «Mais je ne sais pas naviguer», souligne-t-il ironiquement à plusieurs reprises, pour reprendre les griefs évoqués par Prodrive.  

Daniel Elena explique les raisons, selon lui, de leur déconvenue : «votre voiture n’est pas faite pour gagner, vous êtes une équipe qui est déstructurée, vous ne m’avez pas écouté, j’ai passé des heures avec mon ingé’, on a passé des heures en visio à vous dire ce qu’il fallait faire, pas faire, pour essayer de gagner un Dakar, pour rendre une voiture solide». Sur le Dakar, «j’ai fait ma part. J’ai fais quelques erreurs de navigation, tout le monde en a fait», ajoute-t-il. Et de tacler Prodrive en soulignant que le dernier titre remporté par l’écurie remonte à 2003. 

Déplorant qu’elle soit ainsi parvenue à séparer le duo vieux de 23 ans, le Monégasque souligne ne pas être en colère contre Sébastien Loeb. «Je serai toujours derrière toi, on sera toujours potes», dit-il. 

Un «pincement au coeur» 

Sébastien Loeb, de son côté, a témoigné de son émotion sur les réseaux sociaux. Dans un premier tweet, il revient en photo sur leur première victoire, en 1998. «Le début de nos succès en rallye mais surtout le début d’une amitié indéfectible», écrit-il. Et d’ajouter dans un second tweet : «Après 5 Dakar passés ensemble et après discussions avec l’équipe, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il serait peut-être bien d’essayer autre chose. Ce n’est pas sans un pincement au coeur que nous ne prendrons pas le départ en 2022 en tant que coéquipiers». 





Source link

Autres articles à lire

Explosions à Beyrouth : des feux d’artifice étaient stockés sur place, affirme un ancien employé du port

adrien

Paris : l’imbroglio des élections législatives dans le 20e arrondissement

adrien

Allemagne : Olaf Scholz fait un pas vers la formation d’un gouvernement

adrien

Ces 5 aliments à consommer pour lutter contre le diabète

adrien

Afghanistan : des maires socialistes et écologistes prêts à recueillir des réfugies

adrien

Spotify, Apple Music, Deezer… Quelles différences entre les services de streaming musical

adrien