heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Lego Masters : c’est quoi cette émission ?


Pour la première fois, l’événement Lego Masters, un concours basé sur la célèbre brique de construction, arrive en France.

Ce jeu, qui s’adresse « autant aux enfants d’aujourd’hui qu’aux âmes d’enfant de leurs parents », comme le décrit son animateur Eric Antoine, démarre ce mercredi sur M6. Il fait s’affronter huit équipes de deux candidats qui doivent livrer dans des temps limités de spectaculaires édifications en briques.

À l’issue de chaque épreuve sur un thème donné, les participants sont jugés par un jury d’experts, appelés «brickmasters». Il s’agit de George Schmitt, un professionnnel dont les créations impressionnantes sont régulièrement exposées, et Paulina Aubey, dont les mosaîques peuvent être admirées dans de nombreuses villes en France, en Angleterre et aux Etats-Unis. L’équipe gagnante se verra remettre 20 000 euros et son oeuvre finale sera exposée pendant plusieurs mois à l’hôpital Necker.

Lancé en 2017 sur Channel 4 en Angleterre, le format est aujourd’hui un grand succès à l’international avec notamment des adaptations aux Etats-Unis, en Australie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Colombie, au Chili…

Des briques par milliers

Les chiffres de Lego Masters donnent le tournis. Ce sont quelque 2.5 millions de briques et 5000 figurines qui ont été stockées pour la réalisation de la saison ont fait savoir les organisateurs. Une quantité impressionnante mais nécessaire aux épreuves dont la durée de chaque est comprise entre 7 et 24 heures. Les candidats ont ainsi cumulé 102 heures de travail au total pour monter leurs fresques.

Un exploit compte-tenu de la complexité des exercices, à commencer par le Crazy Park. Dans cette épreuve, les candidats ont été appelés à créer un parc d’attraction à leur image. Après cet exercice créatif, le Mega Pont a mobilisé les qualités d’ingénieurs des participants qui se sont vus demander de monter un pont de 2 mètres de long capable de supporter le plus de poids possible (sachant que le record du monde en la matière est actuellement détenu par les Américains avec 450 kilos). Dans La Super Ville ensuite, c’est un quartier tout entier qu’ils ont dû bâtir, tandis qu’avec le Mega Big Bang, c’est autant leur habileté à construire qu’à déconstruire qui a été jugée. Dans cette épreuve, chaque équipe doit tirer au sort un mode de destruction (à l’explosif, à la batte de baseball, projeté contre un mur à 90 km/heure ou encore lâchée depuis 4m de haut) et proposer une œuvre sur le thème de l’espace. «La création doit être suffisamment solide pour tenir debout mais suffisamment fragile et surtout bien pensée pour exploser de manière artistique et spectaculaire.», explique la production. Enfin dans la Machine à remonter le temps, les candidats doivent construire une parcelle identifiée à une époque donnée (Moyen Âge, western…). De quoi en effet émerveiller toute la famille…

Retrouvez toute l’actualité de la télévision ICI



Source link

Autres articles à lire

Afghanistan : les premiers noms du gouvernement taliban dévoilés

adrien

Reconfinement : une chute d’activité nettement moins forte qu’en avril

adrien

DIRECT – Coronavirus : Paris visé par de nouvelles restrictions

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : «Ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts», déclare Olivier Véran

adrien

Tout savoir sur le radar «Méduse», un dispositif sonore pour flasher les motards trop bruyants

adrien

Marine Le Pen sur les violences urbaines : «Il y a un sentiment total d’impunité dans notre pays»

adrien