heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le variant indien peut-il entraîner une quatrième vague en France


Le variant delta du coronavirus, dit variant indien, inquiète. Sa propagation a entraîné un renforcement des mesures sanitaires au Royaume-Uni, en Australie ou encore en Afrique du Sud. Dès la fin du mois d’août, il pourrait devenir majoritaire en France.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, (ECDC), le variant indien pourrait représenter 90% des cas vers la fin du mois d’août, a rapporté le JDD.

Le média dominical s’est appuyé sur une étude prépubliée le 20 juin dernier par le CNRS de Montpellier. Dans celle-ci, l’équipe de chercheurs a établi trois scénarios possibles dans le cas où 75% des Français seraient vaccinés à la mi-août.

Le taux de vaccination aura un impact sur le taux d’incidence. En effet, si un patient a reçu les deux doses d’un vaccin, la protection face au virus est supérieure à 80%. Mais même dans le cas, très optimiste, d’une camapgne de vaccination très avancée, le variant indien a «la possibilité d’initier un rebond épidémique d’ici la fin de l’été».

A l’heure actuelle, une saturation des hôpitaux est jugée comme peu probable, selon le JDD. «On aura une vague de cas mais pas une vague de morts», a confié au média Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes.

La fermeture des écoles arrive au bon moment

Dans le pire scénario de l’étude montpelliéraine, le nombre de patients en réanimation pourrait atteindre 5.000 si le variant s’avérait plus transmissible qu’attendu. Dans l’hypothèse médiane, le nombre de patients hospitalisés serait de 1.000 personnes contre 500 dans le «meilleur» des scénarii.

La fermeture des écoles durant les grandes vacances et une météo clémente pourraient être des facteurs propices à la limitation de la propagation du variant delta.

Cependant, le meilleur moyen de contrer une nouvelle vague est la vaccination. «Si tout le monde se vaccine, ça peut finir en vaguelette», a confié à l’hebdomadaire Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille. Il a ajouté qu’il faudra néanmoins que les Français se montrent «plus prudent cet été que le précédent».

Sur le territoire français, plusieurs clusters du variant delta ont été détectés, notamment dans les Landes où il représente 70% des contaminations. Il a également été repéré en Nouvelle-Aquitaine (85 cas), en Île-de-France (52) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (51).



Source link

Autres articles à lire

Couvre-feu : le trafic réduit à un métro sur deux après 21h dès mercredi en Ile-de-France

adrien

Voici le meilleur exercice pour les abdos selon l’école de médecine d’Harvard

adrien

🔴 DIRECT – Attaque au couteau à Rambouillet : une agente administrative tuée, le parquet antiterroriste se saisit des faits

adrien

Battlefield 2042, Pokémon Diamant, Sherlock Holmes Chapter One : les 3 jeux vidéo de la semaine

adrien

Les 3 infos majeures, hors coronavirus, de ce mardi 26 mai

adrien

Covid-19 : faut-il vraiment installer des vaccinodromes en France ?

adrien