heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le Texas autorise le port d’armes à feu en public et sans permis


Le dernier exemple en date de l’assouplissement des législations sur les armes à feu aux Etats-Unis. Au Texas, il sera autorisé, à partir de ce mercredi 1er septembre, de porter une arme à feu en public, sans permis et sans entraînement préalable.

Adoptée en mai dernier par un Sénat et une Chambre des représentants dominés par les conservateurs dans cet Etat du sud, la loi, appelée «House Bill 1927», avait ensuite été signée mi-juin par le gouverneur républicain Greg Abbott, au cours d’une cérémonie publique à San Antonio, pour une entrée en vigueur prévue le 1er septembre.

Elle permet à toute personne âgée de 21 ans ou plus, et n’étant pas visée par une interdiction de détenir une arme à feu (par exemple les individus condamnés pour crime ou violences domestiques, ou bien déclarés mentalement incapables par un tribunal), d’en porter une en public, sans permis ni formation. Elle peut être portée ouvertement, aux yeux de tous, ou bien de façon dissimulée.

Les législateurs ont ajouté à ce texte certains garde-fous, notamment l’obligation pour les autorités de l’Etat de proposer un cours en ligne gratuit sur la sécurité des armes à feu, mais facultatif. Il reste par ailleurs interdit de porter une arme sans permis dans les écoles, les hôpitaux ou les aéroports, ou encore en état d’ébriété. Les entreprises privées peuvent également décider d’interdire les armes dans leurs locaux.

La législation actuelle de l’Etat obligeait jusque-là les détenteurs d’une arme de poing à avoir un permis. Pour cela, ils devaient fournir leurs empreintes digitales aux autorités et leurs antécédents pouvaient être étudiés, suivre une formation de quelques heures, et réussir un examen écrit et un test d’aptitude au tir. En revanche, le Texas n’exigeait déjà pas de permis pour porter ouvertement un fusil en public.

Les démocrates révoltés

Selon les partisans de cet assouplissement, dont le gouverneur républicain Greg Abbott, cette loi met fin à un obstacle artificiel au droit de détenir une arme, garanti par le deuxième amendement de la Constitution américaine. Ils affirment aussi que le Texas ne fait que suivre l’exemple d’une vingtaine d’autres Etats américains, où des lois similaires sont en vigueur.

Un mouvement de facilitation de l’accès aux armes de plus en plus prégnant outre-Atlantique : selon CNN, avant le Texas, cinq Etats (Iowa, Tennessee, Montana, Utah et Wyoming) ont adopté depuis le début de l’année des législations autorisant une certaine forme de port d’arme sans permis.

A l’inverse, les démocrates et les défenseurs du contrôle des armes à feu craignent que ce texte ne fasse qu’accroître la violence et entraîne une multiplication des fusillades. Le Texas reste notamment marqué par la sanglante tuerie d’El Paso, qui avait fait 22 morts et 23 blessés en août 2019.

«Après l’attaque d’El Paso, le gouverneur Abbott avait promis qu’il prendrait des mesures contre la violence armée. Près de deux ans plus tard, il a choisi de trahir les victimes de la violence par armes à feu et les élus qui l’ont cru, prouvant qu’il n’est ni un homme de parole ni un leader courageux», a ainsi dénoncé sur Twitter Veronica Escobar, élue texane à la Chambre des représentants des Etats-Unis, après la signature de la loi par Greg Abbott en juin dernier.





Source link

Autres articles à lire

Les embouteillages ont chuté de 14 % en France en 2020

adrien

«Engrenages» : la saison 8 arrive le 7 septembre sur Canal+

adrien

Régimes vegan, végétarien, végétalien, pescetarien : quelles différences ?

adrien

Minneapolis : une photographe blessée à l’œil par un tir de la police pendant une manifestation

adrien

Solitude, frustration, anxiété… Les étudiants à la peine pendant ce deuxième confinement

adrien

Déménagement et prime de 1.000 euros : voici les conditions pour en bénéficier

adrien