heureux-qui.com
Fil Info

«Le Seigneur des anneaux» sur Amazon : que révèle le premier synopsis dévoilé de la série

Notez cet article


Depuis l’annonce du projet d’Amazon Studios d’adapter en série une partie des oeuvres de J.R.R. Tolkien, les fans sont aux aguets. Mais entre le secret qui entoure ce projet et l’arrivée du coronavirus qui a retardé son avancement, les nouvelles à se mettre sous la dent étaient rares. Un premier synopsis vient pourtant enfin d’être dévoilé, même si les studios de Jeff Bezos n’ont pas encore officiellement confirmés son contenu.

L’histoire dévoilée confirme en tout cas pour l’instant à peu près tout ce qui a pu être avancé jusque-là, à savoir un récit qui se situera bien avant l’action décrite dans les romans Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, transposés au cinéma par Peter Jackson, et qui prennent naissance à la fin du Troisième âge de la Terre du milieu. Cette fois, c’est le Deuxième âge qui servira de toile de fond «historique», soit plusieurs millénaires avant les exploits de la Communauté de l’Anneau unique. Voici le texte tel qu’il a été présenté par le site Theonering.net, spécialiste de l’oeuvre de Tolkien :

«La série à venir d’Amazon Studios présente pour la première fois sur les écrans les légendes héroïques du légendaire Second Age de l’histoire de la Terre du Milieu. Ce drame épique se déroule des milliers d’années avant les événements du Hobbit et du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, et ramènera les spectateurs à une époque où de grandes puissances étaient forgées, des royaumes s’élevaient à la gloire et tombaient en ruine, des héros improbables étaient mis à l’épreuve, l’espoir était suspendu au plus fin des fils, et le plus grand méchant qui ait jamais coulé de la plume de Tolkien menaçait de couvrir le monde entier de noirceur. Commençant dans une période de paix relative, la série suit un ensemble de personnages, à la fois familiers et nouveaux, alors qu’ils affrontent la réapparition tant redoutée du mal sur la Terre du Milieu. Des profondeurs les plus sombres des Montagnes Brumeuses, aux forêts majestueuses de la capitale elfe de Lindon, en passant par l’époustouflant royaume insulaire de Númenor, jusqu’aux confins de la carte, ces royaumes et ces personnages se tailleront des héritages qui vivront longtemps après leur disparition.»

un matériaux d’origine au potentiel immense

Ce fameux Second âge, dont le terme arrive avec la victoire d’Isildur (l’ancêtre d’Aragorn, inoubliable Viggo Mortensen) sur le maléfique Sauron (une scène visible dans le premier volet de la trilogie de Peter Jackson ) s’étale, à l’image du Troisième âge, sur plus de 3.000 ans. La matière est donc énorme pour les scénaristes, qui disposeront de cinq saisons pour raconter leur histoire. Les grands faits, batailles, héros, et autres cataclysmes qui peuplent cette période historique sont narrés principalement dans le sublime Silmarillon dans l’oeuvre sur papier de Tolkien, plus ardu pour un lecteur que Le Seigneur des anneaux (SdA), mais ô combien épique. Pour ceux qui auraient eu la chance de le lire, les aventures racontées feraient parfois passer celles de la trilogie du SdA pour de gentilles anecdotes. Dragons, Balrogs, elfes surpuissants et héros humains étaient plus nombreux. 

dm_img_paysage_avant_crop_d1d5xluv4aapw9a_5fff2e2e7f769.jpg

© Amazon Studios

Certains passages de ce synopsis donnent une idée des arcs narratifs qui pourraient être traités. «L’époustouflant royaume insulaire de Nùmenor», sorte d’Atlantis, peuplé d’humains – et dont sont originaires les ancêtres d’Aragorn – connait ainsi dans ce Second âge un destin tragique. «Le plus grand méchant qui ait jamais coulé de la plume de Tolkien», à savoir, durant cette période, Sauron (Morgoth, son maitre, est en principe banni à cette période), a en effet corrompu par ses pouvoirs les humains qui y habitaient, jusqu’à les pousser à vouloir s’installer sur les territoires divins situés à l’Ouest de la Terre du milieu. Un affront puni par la submersion complète de l’île et de ses habitants. Les «Montagnes Brumeuses» (ou Monts brumeux), qui traversent la Terre du milieu du Nord au sud, furent à cette époque le théâtre de grands bouleversements, pour les royaumes nains (mis sous pressions par les orcs), comme les peuples des elfes, contraints à de grandes migrations. Enfin, la «capitale elfe de Lindon», est le lieu ou se situent les Havres gris, que les spectateurs connaissent à travers le dernier volet du film de Peter Jackson, là ou, à la fin du film, les héros prennent le bâteau et quitent définitivement la Terre du milieu. C’est, lors du Second âge, un des lieux de transit des Elfes qui décident de quitter ce continent pour se rendre en Valinor, royaume divin à l’ouest des océans, fuyant les guerres et les ravages des orcs menés par Sauron. 

Des héros déjà connus

Eu égard à l’immense longévité de certains héros dans l’oeuvre de Tolkien, certains personnages vus ou lus dans Le Seigneur des anneaux (on ne connait d’ailleurs toujours pas le titre officiel de la série, sachant que l’appellation «Seigneur des anneaux » est trompeuse, puisque rattachée aux événements du Troisième âge) pourront être déjà présents. Si Isildur, ancêtre d’Aragorn, a donc été montré au cinéma (on le voit mourir, et perdre l’Anneau unique), il ne sera pas le seul. Sauron tiendra forcément une place centrale, et on apprendra ainsi comment il a séduit et corrompu elfes et humains, et crée l’Anneau unique. Pour les autres, il faudra plutôt regarder du côté des elfes et leur longévité millénaire. Ainsi, Cirdan le charpentier, qu’on voit rapidement lors du départ définitif des héros de la Communauté de l’Anneau à la fin de la trilogie en tant que seigneur des Havres gris, pourrait ainsi avoir un rôle à tenir.

L’elfe Elrond (Hugo Weaving dans les films) devrait être de la partie, ayant eu un rôle à jouer dans nombres d’événements du Deuxième âge. De même pour Galadriel, qui sera elle incarnée, jeune, par l’actrice suédoise Morfydd Clark (His Dark Material). 

Pour le moment, seuls les deux premiers épisodes de la saison 1 ont été réalisés en Nouvelle-Zélande par Juan Antonio Bayona  (The ImpossibleJurassic World : Fallen Kingdom). La série à un milliard de dollars, attendue fin 2021, pourrait pour cause de coronavirus n’apparaitre sur les écrans qu’en 2022.

Retrouvez toute l’actualité des séries ICI



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : pourquoi l’Italie échappe à la deuxième vague de contaminations

adrien

Reconfinement : les Français se déplacent 2 à 3 fois plus qu’au printemps

adrien

Violences conjugales: 146 femmes tuées en 2019 par leur conjoint ou ex-compagnon

adrien

Les utilisateurs de TikTok répondent à Donald Trump après l’annonce sur l’interdiction du réseau social

adrien

Ligue 1 : Le PSG et Tuchel déjà dos au mur contre Metz

adrien

Covid-19 – quelles répercussions sur le marché locatif à Paris ?

adrien