heureux-qui.com
Fil Info

Le scénariste de «Cowboy Bebop» donne des nouvelles de la série

Notez cet article


Interrogé par le site américaine gizmodo.com sur l’avancée de l’adaptation en live action de «Cowboy Bebop», le co-scénariste Javier Grillo-Marxuach assure que la série respectera autant que possible l’esprit du manga originale.

Attendue sur Netflix dans le courant de l’année 2021 – un retard pourrait toutefois être à prévoir car le tournage est interrompu depuis 7 mois suite à la blessure au genou de l’acteur principal, John Cho, suivi de l’épidémie de coronavirus – la série aura la lourde tâche de transmettre à l’écran l’ambiance à la fois cool et étrange, et hyper-stylisée, de l’œuvre originale. Une mission qui tient particulièrement à cœur à Javier Grillo-Marxuach, même s’il prévient que quelques modifications seront inévitables.

«Vous ne pouvez pas regarder Cowboy Bebop et juste vous en servir comme d’une base pour autre chose… On ne peut pas décider de faire cette adaptation avec des cheveux ou des vêtements différents, ou quoi que ce soit de différent. On ne peut pas faire une adaptation lointaine. Si vous faites Cowboy Bebop, vous faites Cowboy Bebop. C’est un peu comme faire Star Wars», commente-t-il sur le site gizmodo.com.

L’impossible pari de plaire à tout le monde

«On fait une série avec 26 épisodes qui sont pleins de méchants haut en couleurs, d’histoires très colorées, d’adversaires haut en couleurs, de primes, et tout ça. Nous n’allons pas traiter chaque récit individuellement parce que nous essayons également de raconter l’histoire plus large de Spike Spiegel et du Syndicat, de Spike Spiegel et de Julia, de Spike Spiegel et Vicious, et tout le reste. Mais on regarde la série et on se dit ‘Comment faire pour mieux intégrer les grands méchants du manga, pour les insérer dans un récit plus large ?’. De manière à pouvoir traiter de toutes les histoires majeures que racontent Cowboy Bebop», poursuit-il.

Cela sera-t-il suffisant pour convaincre les fans de la première heure, qui ne manqueront pas de comparer les deux versions ? Javier Grillo-Marxuach sait qu’il est impossible de convaincre tout le monde. Mais l’objectif reste de s’approcher le plus possible de l’exigence des amoureux du manga. Dont eux-mêmes font partis.

«Tout le monde a une idée différente de ce qu’est la meilleure version d’une adaptation et beaucoup de fans de Cowboy Bebop croient que l’anime est la meilleure version de cette histoire. Nous espérons pouvoir les convaincre de regarder notre version, un merveilleux ajout au canon original. Nous sommes dans un monde où les fans sont une part essentielle à l’existence d’une série, et les gens comme moi ne perdent jamais de vue cela. Il y aura toujours des reboots de qualité médiocre qui existeront, mais nous sommes fans. (…) Nous aimons le genre, nous aimons la science-fiction et nous aimons Cowboy Bebop», précise-t-il.



Source link

Autres articles à lire

«Eté 85», «Divorce Club», «L’aventure des Marguerite» : voici les 3 films à voir le 14 juillet

adrien

Election américaine : pourquoi la victoire de Joe Biden plaît-elle aux marchés financiers ?

adrien

Que retenir de la conférence de presse de Jean Castex sur la stratégie de vaccination française ?

adrien

L’Elysée dénonce des propos «inacceptables» de Recep Tayyip Erdogan contre Emmanuel Macron

adrien

Shoji Morimoto, l’homme qu’on peut louer pour «ne rien faire», a des milliers de clients

adrien

Etats-Unis : deux soignants développent de graves réactions au vaccin anti-covid

adrien