heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le protocole sanitaire à l’école est-il trop strict ?


Piscine, cinéma, théâtre… Autant d’activités interdites aux enfants non vaccinés contre le Covid-19. Cette nouvelle règle du protocole de rentrée suscite la colère des parents d’élèves.

Une tribune a été publiée pour demander sa modification dans le Journal du Dimanche ce 14 août. Rodrigo Arenas, co-président de la Fédération des conseils des parents d’élèves (FCPE) et Nathalie Laville, conseillère de Paris, ont dénoncé une distinction «inefficace et discriminante» entre les élèves vaccinés et non-vaccinés. 

Pour rappel, la vaccination contre le Covid-19 est autorisée à partir de 12 ans. Au-delà de cet âge, les enfants non-vaccinés seront interdits de piscine et d’activités culturelles. Ils seront aussi renvoyés chez eux dès qu’un cas de Covid-19 sera déclaré dans leur classe. Au contraire, les élèves vaccinés pourront continuer à suivre les cours en présentiel. 

«Les enfants qui ne sont pas vaccinés n’auront pas accès à une offre culturelle, ce qui est purement à contre-courant des besoins des enfants», a alerté Rodrigo Arenas sur CNEWS. «Puisque le pass sanitaire n’est pas demandé à l’école, nous demandons que cette distinction (…) soit retirée du protocole sanitaire de rentrée qu’il faut donc repenser», conclut la tribune. 

Une fracture sociale accrue

Si cette distinction est maintenue, les auteurs de la tribune redoutent que l’écart entre les enfants – au niveau de l’apprentissage et de l’éveil culturel – ne se creuse. Ils soulignent également que les enfants issus des classes populaires seront les premiers à pâtir de ce protocole, ce qui risque d’accentuer la fracture sociale. Il s’agit en effet de la catégorie d’enfants la moins vaccinée. 

Lorsque le protocole avait été présenté fin juillet, la FCPE avait déjà exprimé son désaccord avec le ministère de l’Education nationale. Elle lui reprochait de faire peser sur les enfants les conséquences d’une décision parentale. Les mineurs de moins de 16 ans ne peuvent en effet pas se faire vacciner sans l’accord d’au moins l’un de leurs parents. 

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, avait pourtant assuré qu’il n’était pas question d’imposer un pass sanitaire à l’école. L’objectif est, selon lui, de garder les établissements ouverts le plus longtemps possible tout en incitant à la vaccination. 

Emmanuel Macron a d’ailleurs annoncé la semaine dernière la mise en place de «grandes campagnes de vaccination» dans les collèges, lycées et universités. Les élèves pourront donc se faire vacciner sur leurs lieux de cours – avec l’accord de leurs parents s’ils ont moins de 16 ans -. 



Source link

Autres articles à lire

La semaine de Philippe Labro : un passé à gommer, un avenir à dessiner

adrien

Voici les 15 ponts les plus spectaculaires du monde

adrien

Covid-19 : les chiffres montrent-ils l’arrivée d’une nouvelle vague ?

adrien

Mathieu Sapin se glisse dans les coulisses du pouvoir, du Roi-Soleil à Emmanuel Macron

adrien

Les meilleurs coffrets Blu-ray et DVD du mois de juin 2021

adrien

Comportement d’achat des Français après-covid : qu’en est-il ?

adrien