heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le Prince Harry critiqué pour avoir qualifié le premier amendement américain de « dingue »


Invité sur le podcast « Armchair Expert » de l’acteur hollywoodien Dax Shepard jeudi 13 mai, le prince Harry a émis des critiques envers le premier amendement de la constitution américaine qui garantit la liberté d’expression.

Alors qu’il détaillait sa nouvelle vie américaine à Los Angeles et évoquait les paparazzi qui rodent constamment autour du couple royal, le duc de Sussex a déclaré au mirco de Dax Shepard ne pas comprendre ce droit constitutionnel à la liberté d’expression, et le trouver « dingue ».

« Vous pouvez trouver une faille dans n’importe quoi. Vous pouvez capitaliser ou exploiter ce qui n’est pas dit (dans cet amendement, ndlr) plutôt que ce qui est dit. J’ai tellement de choses à dire sur le premier amendement que j’ai l’impression de ne pas le comprendre mais c’est dingue », a-t-il déclaré.

« Je ne veux pas commencer à m’engager sur la voie du premier amendement parce que c’est un sujet énorme et je ne le comprends pas parce que je ne suis ici que depuis peu », a-t-il néanmoins tenté de justifier.

Enchaînement de critiques

« Le fait que le prince Harry condamne le premier amendement prouve qu’il a perdu la tête. Bientôt il ne sera plus désiré d’aucun côté de l’étang », s’est empressé de tweeter Nigel Farage, ancien leader du parti pro Brexit, faisant référence à l’interview donnée par Oprah Winfrey en mars 2021, et qui avait secoué la monarchie.

Le sénateur du Texas Ted Cruz, allié du camp Trump au sein du parti républicain américain, a lui critiqué les propos du prince en tweetant sobrement « Sympa qu’il puisse dire ça ».

Les américains, très attachés à ce point fondateur, ont pour certains remis en cause la légitimité du prince Harry à critiquer cet amendement. La Constitution américaine étant née de la guerre d’Indépendance contre la Couronne britannique en 1787.

« Je peux voir en quoi un membre de la famille royale britannique peut trouver le 1er amendement dingue. Après tout il provient d’une rébellion contre la monarchie anglaise. Il a beaucoup à apprendre sur les États Unis », a ainsi tweeté un internaute.

Pour rappel, cet amendement, ratifié en 1791, fait partie des dix qui constituent la fameuse Déclaration des Droits, et se traduit ainsi : «Le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis».  

 





Source link

Autres articles à lire

Endométriose, sexisme… la vie de combats de l’athlète Djihène Abdellilah

adrien

Ces 5 bienfaits de l’argile verte pour vos cheveux et votre peau

adrien

Apple : enfin repensés, les podcasts se monétisent aussi

adrien

La famine causée par la crise pourrait être plus meurtrière que le coronavirus lui-même

adrien

Alan Baudot avant l’UFC Fight Night : «travailler pour intégrer le Top 10»

adrien

«Autant en emporte le vent» revient sur HBO Max accompagné de 2 vidéos de contextualisation

adrien