heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le pass sanitaire bientôt allégé ?


Au cœur des critiques depuis sa mise en place, le pass sanitaire vit-il ses dernières heures ? Profitant d’un con­texte favorable dans la lutte contre le virus, l’exécutif envisage d’y mettre fin localement plus tôt que prévu. Un Conseil de défense sanitaire doit se tenir mercredi afin de déterminer si certaines des restrictions actuelles sont susceptibles d’être allégées.

Au premier rang d’entre elles figure le fameux pass, dont Emmanuel Macron lui-même a reconnu qu’il pouvait être levé à certains endroits, même si les conditions de cette évolution restent à préciser.

La réunion d’aujourd’hui entre le président et les ministres concernés par la crise sanitaire pourrait donc marquer un nouveau virage vers le retour à la «vie normale». Samedi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait déjà donné davantage de poids à cette probabilité : «Si la situation continuait de s’améliorer, nous pourrions alléger progressivement les restrictions […]. Cet allégement pourrait inclure le pass sanitaire.» De quoi donner des raisons d’espérer, même si cet éventuel assouplissement des mesures ne se fera pas sans conditions.

Un assouplissement en question

Le ministre a d’abord précisé que les endroits où le pass sanitaire peut disparaître sont d’abord ceux «où le virus circule le moins». Alors que les indicateurs de l’épidémie sont favorables à l’échelle de la métropole, avec des contaminations en baisse constante, tout comme les hospitalisations, et un taux de vaccination de 70 % (schéma vaccinal complet), la différence devrait donc s’effectuer en fonction du taux d’incidence des départements (nombre de nouveaux malades par rapport à une population donnée).

Quarante, au total, sont actuellement sous le niveau d’alerte (50 cas pour 100 000 habitants). Ils semblent donc être les mieux placés pour une levée locale du pass sanitaire. Si cela venait à se produire, plusieurs questions resteraient en suspens. La première concerne les lieux où le sésame ne serait plus demandé. Alors que la plupart des centres commerciaux en sont déjà débarrassés, le gouvernement privilégiera-t-il les activités de plein air, tels les parcs d’attractions, ou les festivals ? Ou encore les lieux culturels ? Les bars, restaurants et salles de sport profiteront-ils de cet allègement ? Par ailleurs, il n’est pas impossible que l’assouplissement concerne finalement d’autres mesures, comme les jauges. En revanche, la fin du masque semble très peu probable.

Une situation pas si simple

En l’état actuel, le but du gouvernement est de parvenir à simplifier la vie quotidienne des Français, sans pour autant laisser croire que le Covid-19 est derrière nous. Des départements, comme les Bouches-du-Rhône ou certains des DOM-TOM (Guyane, Martinique, Guadeloupe) ont en effet encore des taux d’incidence élevés. De plus, avec l’arrivée des températures automnales, les gens vont davantage vivre à l’intérieur, favorisant la diffusion du virus.

 

A cela s’ajoute toujours la crainte de l’éclosion d’un nouveau variant, plus virulent encore. Pour ces raisons, le gouvernement a déjà indiqué que si le pass sanitaire pourrait être localement levé, l’outil ne sera pas supprimé pour autant. Un projet de loi devrait même permettre de prolonger son existence après le 15 novembre, sa date de fin initiale.



Source link

Autres articles à lire

Île-de-France : l’A3 fermée à la circulation du 12 au 18 août entre la porte de Bagnolet et Rosny-sous-Bois

adrien

Les agressions de personnes d’origine chinoise se multiplient au Canada

adrien

Transports, commerces, écoles… Où en est-on un mois après le déconfinement ?

adrien

Samuel Paty, une icone de la liberté d’expression

adrien

Cyberpunk 2077 : quelle machine pour en prendre plein les yeux ?

adrien

Plusieurs dizaines de milliers de Polonais ont manifesté pour le droit à l’avortement

adrien