heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le festival d’humour de Saint Gervais Mont Blanc se décline en ligne à partir du 21 mars


Pas question d’annuler. Malgré la crise sanitaire et la fermeture des salles de spectacle, le festival d’humour de Saint-Gervais Mont-Blanc aura bien lieu. Du 21 au 26 mars, c’est une nouvelle version numérique en direct qu’il propose avec la participation cette année de seize artistes dont Ben, Karine Dubernet, Isabelle Vitari et un jury prestigieux.

S’adapter, tel est le maître mot de ce rendez-vous de l’humour depuis maintenant un an. Alors qu’en mars 2020, le festival, dont la direction artistique est assurée par Arthur Jugnot, avait été annulé en raison du premier confinement, il avait su rebondir en reportant ses dates à l’automne. A nouveau menacé du fait de la fermeture des salles de spectacle, pas question non plus de baisser les bras cette année. Le festival créé il y a 36 ans s’adapte et proposera, chaque soir à 20 h à partir du 21 mars, un show en direct sur la plate-forme blenzik.com.

Deux spectacles complets attendent les internautes qui pourront également découvrir à l’occasion de trois « soirées découvertes », les candidats en lice pour l’un des trois prix décernés durant le festival :  le prix du public, le prix du jury présidé cette année par Thierry Frémont, et composé d’Antonia de Rendinger, Gus et Alexandre Brasseur, ainsi que le Prix coup de cœur. Pour profiter de ce rendez-vous, les e-spectateur devront s’acquitter d’un billet virtuel de 12 euros par soir ou d’un pass festival commercialisé 60 euros. 

Artiste reconnus et nouveaux talents 

Le festival qui mêle artiste reconnus et nouveau talent ouvrira le bal de cette 37eédition avec le tout nouveau one-man show de Ben, « Il a trop pleuvu ». Un quatrième spectacle pour cet artiste adepte de l’absurde après « Ben quoi d’autre » et « Eco-responsable » qu’il donnera depuis le théâtre de Montjoie, et diffusé en direct. L’animateur radio et télé Nicolas Bonaventure, plus connu sous le nom de Cartman, reprendra de son côté son premier spectacle « One » le 25 mars.  

Entre les deux, trois « soirées découvertes » seront données les 22, 23, et 24 mars. Ces rendez-vous, qui font le sel du festival en présentant 3 fois 30 minutes d’un spectacle en lice pour l’une des récompenses, réuniront chaque soir trois artistes différents. Parmi eux, Karine Dubernet, passée par « On ne demande qu’à en rire » comme par les ondes d’Europe 1, donnera un extrait de son one-woman show « Souris pas ! » présenté au Point Virgule avant la fermeture des salles. Isabelle Vitari, bien connue pour son rôle dans « Nos chers Voisins », évoquera sa vie de quadra dans « Bien entourée ». David Desclos reprendra son spectacle autobiographique « Ecroué de rire », dévoilant sa vie d’ancien caïd passé par la prison. Yann Marguet, Thaïs, Julien Santini, Nick Mukoko, Tristan Lucas et Michel Frenna en duo avec Karine Dubernet partageront également leurs univers pour tenter de décrocher un prix. Des récompenses qui seront remises le 26 mars, à l’occasion d’une soirée de gala qui réunira notamment deux lauréats de l’édition précédente : Pierre Thévenoux et François Guédon. 

Et pour prolonger le plaisir, pour la première fois dans son histoire, ce rendez-vous du rire lance la Télé du festival : six émissions quotidiennes en accès libre et gratuites, diffusées en live sur Facebook et Youtube pendant toute la durée du festival. Avec au programme des billets d’humour et une plongée dans les coulisses pour faire vivre la culture malgré la fermeture des salles de spectacle.  

 





Source link

Autres articles à lire

Noël 2020 : les meilleurs téléviseurs de l’année selon votre budget

adrien

DIRECT – Coronavirus : 5 décès et une soixantaine de cas positifs dans un Ehpad de l’Aveyron

adrien

Un nouveau manifeste des 343 réclame un allongement du délai de recours à l’IVG

adrien

Côte d’Azur : le blues des policiers nationaux

adrien

Une unité spéciale du FSB identifiée dans l’empoisonnement d’Alexeï Navalny

adrien

Hon-Kong : les autorités envisagent de réglementer les rassemblements privés pour lutter contre l’épidémie

adrien