heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le dernier spectacle de Dave Chappelle sur Netflix accusé de transphobie


Le dernier spectacle de l’humoriste Dave Chappelle intitulé «The Closer», et accessible sur Netflix depuis le 5 octobre dernier, a été condamné – en partie – par plusieurs associations de défense des droits LGBTQ+.

En interne, un groupe d’employés transgenres de Netflix a manifesté son mécontentement en faisant circuler une note dans laquelle ils accusent la plate-forme de streaming «d’avoir publié de manière répétée du contenu qui nuit à la communauté trans et d’avoir échoué continuellement à créer du contenu qui représente et encourage le contenu trans», rapporte le site américaine The Verge. 

Ce mouvement de contestation intervient après que le patron de Netflix, Ted Sarandos, a envoyé un email à l’ensemble des salariés suite à la mise en ligne du spectacle de Dave Chappelle afin d’expliquer que la plate-forme n’avait aucune intention de le retirer, que celui-ci représentait une expression importante de la liberté artistique, et que cela n’avait aucune incidence sur le monde réel (ce qui a provoqué une controverse sur la responsabilité des médias). Dave Chappelle est également un des humoristes les plus appréciés outre-Atlantique, et le succès de ses spectacles diffusés en exclusivité sur Netflix ces dernières années continuent d’en attester.

Le goût de la provocation

Dave Chappelle n’en est pas à sa première provocation à l’encontre de la communauté LGBTQ+ – qu’il baptise «le peuple de l’alphabet» – dans ses spectacles. Et ce n’est pas la première fois qu’il est accusé de transphobie en raison de ses prises de positions, sur la question du genre notamment, qui pour lui est «un fait». Très critique du mouvement «woke culture», de la «cancel culture», et manifestement amusé par les susceptibilités de la communauté trans, Dave Chapelle, en tant qu’humoriste, a toujours pris un malin plaisir à titiller ceux qui ne cessent de l’attaquer sur les propos tenus dans ses spectacles. En précisant à chaque fois, s’il en est besoin, n’avoir aucune haine envers les personnes trans.

Eric Zemmour avait comparé, alors qu'il était invité sur Europe 1 et CNEWS, les méthodes de Jean-Michel Blanquer à celles de Josef Mengele.

Toutefois, la situation s’est tendue du côté de Netflix quand trois salariés ont été suspendus après avoir tenté de s’immiscer sans autorisation dans une réunion entre les hauts responsables de l’entreprise au sujet du spectacle. Avant d’être réintégrés quelques jours plus tard. Le 20 octobre, des employés transgenres de Netflix, ainsi qu’une partie de leurs collègues, participeront à une journée de grève afin de poursuivre leur protestation et affirmer que le spectacle de Dave Chappelle est nocif pour la cause LGBTQ+.  



Source link

Autres articles à lire

Christian Estrosi : «Nice élargit son panel de tests contre la Covid-19»

adrien

Michael Flynn, tout savoir sur le personnage central de l’enquête russe gracié par Donald Trump

adrien

Ce doudou oublié en Islande fait le tour du monde pour retrouver sa propriétaire

adrien

Covid, relance, migrations… De quoi vont parler Emmanuel Macron et Angela Merkel lors de leur dîner de travail à Berlin ?

adrien

Charte de l’islam : «rien à négocier» avec ceux qui refusent de la signer, affirme Gérald Darmanin

adrien

Mort de Lucas Tronche : cette nouvelle piste étonnante

adrien