heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le «coronavirus du vison» peut revenir dans le futur, alerte un expert


L’histoire sans fin ? Une nouvelle souche de coronavirus pourrait potentiellement se transmettre à d’autres espèces animales et ainsi risquer de contaminer la population humaine dans quelques années.

C’est l’avertissement, lancé par le directeur de la fondation caritative de médecine britannique Wellcome Trust Jeremy Farrar, et relayé par la BBC. Selon lui, la retransmission à l’homme pourrait passer par la contamination de rats, d’épagneuls ou encore de furets.

Le dirigeant a réagi alors que de nombreux spécialistes s’alarment et tentent d’alerter face au risque de transmission d’une souche dangereuse du virus du vison vers la population humaine.

Plus de 200 infections provenant du vison au Danemark

Une hypothèse confirmée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qui a également déclaré que la transmission du vison à l’homme était envisageable. La propagation continue du coronavirus (Sars-CoV-2) dans les élevages de visons pourrait en effet donner lieu à d’autres souches mutées, ou variantes, «préoccupantes».

Les autorités danoises ont d’ailleurs annoncé, début novembre, l’infection de plusieurs centaines de personnes par des souches mutantes du coronavirus provenant du vison.

Un risque potentiel pour l’efficacité des vaccins et traitements 

Si la plupart des nouvelles souches en question ne sont pas considérées comme plus dangereuses que le virus actuel, les scientifiques du Statens Serum Institut, qui gère les épidémies au Danemark, ont indiqué que l’une de ces variantes était plus préoccupante pour le futur. «Si elle se propage au Danemark ou à l’étranger, elle pourrait potentiellement avoir des conséquences graves sur l’effet protecteur des vaccins à venir», ont prévenu les épidémiologistes de l’institut la semaine dernière.

Si bien qu’une évaluation plus approfondie apparaît nécessaire pour déterminer pour tenter d’évaluer et de prévenir ce risque sanitaire majeur, selon un nouveau rapport.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a quant à elle appelé les pays à surveiller les animaux sensibles, tels que les visons et les chiens Viverrin, ainsi que les humains en contact étroit avec eux, en raison des préoccupations concernant les risques de santé publique potentiels. «Le risque que des animaux sensibles, tels que le vison, deviennent un réservoir de Sars-CoV-2 suscite des inquiétudes dans le monde entier, car cela pourrait représenter un danger continu de santé publique et entraîner de futurs effets de contagion sur l’homme», a déclaré l’organisation basée à Paris dans un communiqué. 

Retrouvez toute l’actualité sur le Coronavirus ICI 



Source link

Autres articles à lire

Tour de France 2020 : Le classement général après la 11e étape

adrien

que risquent les restaurateurs qui ne démontent pas leur terrasse estivale ?

adrien

Incendie : que se passe-t-il dans la tête d’un pyromane ?

adrien

Reconfinement, couvre-feu anticipé… Voici les mesures qu’Emmanuel Macron pourrait annoncer

adrien

Daniel Auteuil donne un nouveau tournant à sa carrière et investit les Francofolies

adrien

quelles règles selon les départements franciliens ?

adrien