heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Le Brésil efface une partie de ses statistiques publiques sur le Covid-19


Le Brésil a décidé de retirer une partie des statistiques sur le Covid-19 d’un site officiel. Le pays ne souhaite plus communiquer les données cumulées, c’est-à-dire le nombre total de cas de contamination ou de décès, mais seulement les données quotidiennes.

 Sur son compte Twitter, le président brésilien Jair Bolsonaro explique que : «La divulgation des chiffres des dernières 24 heures permet d’accompagner la réalité du pays et de définir une stratégie adéquate pour accueillir la population. (…)  Les données cumulées ne montrent pas que la majeure partie de la population n’est déjà plus malade, et ne reflètent pas la réalité du moment», citant une note du Ministère de la Santé.

Le site officiel publiant les données a été supprimé vendredi 5 juin, avant d’être remis en ligne le jour suivant, mais n’affiche désormais plus les données cumulées ni les données par région.

Carlos Wizard, secrétaire de la Science et des Technologies auprès du Ministère de la Santé, a affirmé au journal O Globo que les données transmises par les autorités locales étaient «fantaisistes», et qu’elles auraient gonflé les chiffres pour obtenir plus de budget. Il a affirmé que le ministère allait procéder à un nouveau comptage, selon Reuters. 

Le Conseil national des Secrétaires de Santé, qui transmet justement ces chiffres, a réagi à ces déclarations en soulignant la «profonde ignorance» de Carlos Wizard sur le sujet. «La tentative autoritaire, insensible, inhumaine et contre l’éthique de tenter d’invisibiliser les morts du Covid-19 ne prospérera pas», ont-ils écrit dans un communiqué.

Le président brésilien Jair Bolsonaro porte le fils d'un de ses partisans lors d'un rassemblement à Brasilia le 31 mai 2020 [EVARISTO SA / AFP]

Le gouvernement a également décidé de retarder la publication des bilans quotidiens de 17 heures aux alentours de 22 heures. La suppression de ces données ainsi que le retard de publication a également fait réagir la presse. «La transparence de l’information est un instrument puissant dans la lutte contre l’épidémie», a déclaré Paulo Jerônimo de Sousa, président de l’Association brésilienne de la presse. Selon Reuters, il affirme que le gouvernement de Bolsonaro souhaite mettre en difficulté les journalistes, en ne divulguant les chiffres officiels qu’après le journal télévisé du soir. Interrogé sur le sujet, le président Bolsonaro a déclaré : «Fini les sujets (sur la crise sanitaire, ndrl) dans le journal national».

Retrouvez toute l’actualité sur le Brésil ICI





Source link

Autres articles à lire

Donald Trump : Les révélations explosives de sa nièce

adrien

Départs en vacances : que manger pour éviter de s’endormir au volant ?

adrien

«Le plus grand saut générationnel» avec les nouvelles cartes graphiques Nvidia ?

adrien

Disney+ : pour deux euros de plus, le catalogue de streaming accueillera Star et son contenu plus adulte, à partir du 23 février

adrien

Régionales : Valérie Pécresse entre en campagne et avance son programme écologique

adrien

Paris : Pony lance son service de vélos électriques en free-floating

adrien