heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«L’amour est dans le pré» : pleine de nouveautés, la saison 15 démarre ce lundi soir à 21h05

Notez cet article


Les portraits de ses nouveaux aspirants à l’amour – onze hommes et deux femmes âgés de 37 à 63 ans – révélés en mars dernier, la quinzième saison de « L’Amour est dans le pré » arrivera ce 14 septembre sur M6. Une saison pas comme les autres, marquée par la crise du coronavirus mais aussi la volonté d’explorer d’autres mécaniques.

Les fans de l’émission de rencontres présentée par Karine Le Marchand vont d’abord avoir la surprise de ne pas assister à la traditionnelle ouverture des courriers. Les premiers épisodes commenceront directement avec les épisodes de speed-datings. Ces derniers proposeront toutefois des séquences en flashback sur les agriculteurs en train de découvrir les courriers envoyés par leurs prétendant(e)s. Des missives qui leur ont été cette année envoyées directement à leur domicile. « Cette idée est née d’une lassitude que nous pouvions avoir les saisons précédentes. Il y avait toujours des personnes qui venaient influencer le choix des autres. C’est comme dans une classe. En ouvrant le courrier chez soi, il y a moins d’influence », a confié Karine Le Marchand, selon les propos rapportés par Ozap.

Karine Le Marchand accentue sa présence

Autre nouveauté d’importance, Karine Le Marchand apparaîtra durant les épisodes de speed-datings. L’animatrice interrogera en amont prétendants et soupirants et recueillera leurs impressions après leur premier contact. A l’instar de Stéphane Plaza dans « Chasseurs d’Appart », elle commentera en outre en direct la rencontre en elle-même depuis un salon à l’écart. « Nous ne voyions pas suffisamment Karine Le Marchand. Elle jouait les conseillères dans l’ombre. On a réfléchi à une nouvelle narration pour surprendre le public. Et ça change tout ! Avec Karine Le Marchand, c’est une palette d’émotions », a commenté Déborah Huet, directrice des programmes de Fremantle France qui produit le divertissement pour M6.

«C’est beaucoup plus feuilletonnant et moins formaté. On est dans un format inédit. On commencera avec un candidat et on continuera avec un autre au cours de l’épisode. Il y aura de l’inattendu. C’est nécessaire de se renouveler. Il ne faut pas entrer dans une routine», a de son côté confié l’animatrice, toujours selon Ozap.

La crise du Covid-19 a par ailleurs contraint la production a effectuer quelques aménagements afin de pouvoir diffuser coûte que coûte l’émission à la rentrée. Le tournage ayant eu lieu jusqu’au mois de juillet, la production explique avoir dû prendre des précautions. « Nous nous sommes adaptés. L’équipe était masquée. Nous avons appliqué la distanciation sociale. Du gel était à disposition. Puis, une fois que les agriculteurs ont choisi leurs prétendantes, nous les avons testés, ainsi que les équipes. Nous avons mis tout en œuvre pour avoir des conditions optimales ».

Les contacts physiques ont-ils pour autant été réduits entre les candidats ? « Ils s’embrassent dans le programme… Ils couchent même ! Bon, nous ne pouvons toujours pas le filmer, ça », a précisé Karine Le Marchand.

Retrouvez toute l’actualité de la télévision ICI.



Source link

Related posts

Municipales: Edouard Philippe balaye les «spéculations» et adapte son programme au Havre

adrien

Mali : vers un coup d’Etat ?

adrien

Silvio Berlusconi : la robe «Reine des neiges» de sa compagne fait réagir Twitter

adrien