heureux-qui.com
Image default
Fil Info

L’Allemagne va bientôt interdire le broyage des poussins mâles


C’est une pratique bien courante, et, pourtant le gouvernement allemand a décidé d’interdire le broyage des poussins mâles dans les élevages de poules pondeuses. Une victoire en demi-teinte pour les défenseurs de la cause animale.

«Il s’agit d’une avancée significative pour le bien-être des animaux : à l’échelle mondiale, nous sommes les premiers à prendre des mesures aussi claires», s’est félicité la ministre allemande de l’Agriculture, Julia Klöckner, après que le gouvernement d’Angela Merkel a approuvé ce projet de loi. Il devra encore passer devant le Parlement avant d’être définitivement adopté. 

L’abattage de poussins mâles est une pratique courante dans les élevages de poules, puisqu’ils ne pondent pas d’œufs. Il est aussi plus rentable pour les éleveurs de les éliminer plutôt que de les élever, car ils sont aussi moins gros que les femelles. 

Cependant les éleveurs vont toujours pouvoir continuer à éliminer les poussins mâles, mais avec une autre technique : le gouvernement allemand souhaite la généralisation du sexage de l’œuf, qui consiste à déterminer le sexe du poussin avant le sixième jour d’incubation (sur les 21), pour pouvoir le détruire avant la naissance du poussin.

Une mesure «symbolique»

De ce fait, si les associations de défense des animaux saluent ce projet de lui, il n’en reste pas moins une mesure «symbolique» pour elles, et regrettent que le gouvernement ne s’engage pas davantage contre l’élevage intensif. Le directeur de l’association Foodwatch, Martin Rücker a déclaré dans un communiqué : «Il est grand temps de mettre fin à la chasse aux poussins, mais la loi de Mme Klöckner ne fait que s’attaquer aux symptômes sans résoudre les problèmes. (…) Si vous voulez le bien-être des animaux, vous devez mettre un terme à la folie de l’élevage intensif.»

Les professionnels du secteur ne sont, eux non plus, pas convaincus par ce projet de loi, et estiment qu’ils seront désavantagés par rapports à leurs homologues d’autres pays européens, où une telle législation n’est pas appliquée. 

En France, il y a un an, le ministre de l’Agriculture de l’époque, Didier Guillaume, avait lui aussi affiché sa volonté d’en finir avec le broyage des poussins d’ici à fin 2021, et avait justement développésdes pistes de réflexion en partenariat avec le ministère allemand de l’Agriculture. 

Retrouvez toute l’actualité sur la maltraitance animale ICI 



Source link

Autres articles à lire

Retour à l’école lundi 26 avril : quel protocole sanitaire envisagé ?

adrien

Direct – Interview d’Emmanuel Macron : «Nous serons prêts en cas de deuxième vague de l’épidémie»

adrien

Disparition de Delphine Jubillar : ce que l’on sait

adrien

Mathématiques : le niveau des élèves en chute libre

adrien

PSG : RB Leipzig-Atlético Madrid, quel adversaire en demi-finale ?

adrien

le ministre de l’Education débloque 700 millions d’euros pour 2022

adrien