heureux-qui.com
Image default
Fil Info

L’Allemagne interdit la vente de plastiques à usage unique


A compter de ce samedi 3 juillet, pailles, couverts et assiettes, cotons-tiges ou encore touillettes à café en plastique et à usage unique, seront définitivement interdits à la vente en Allemagne conformément à la directive européenne destinée à protéger les océans de la pollution.

La nouvelle loi, votée en septembre 2020 interdit expressément ce type de produits. Sont également concernés les emballages en polystyrène utilisés comme contenants alimentaires.

Selon la Commission européenne, les produits concernés représentent actuellement 70 % des déchets échoués dans les océans et sur les plages. Le texte applique ainsi une directive européenne, adoptée en 2018 après plusieurs mois de négociations entre États membres, interdisant une douzaine de catégories de plastiques différents.

Une tolérance pour écouler les stocks préexistants

La vente des stocks préexistants sera tolérée au-delà de 2021, afin de permettre d’écouler la production déjà réalisée.

Les autres produits en plastique pour lesquels il n’existe pas encore d’alternatives, comme les lingettes, les cigarettes avec filtre en plastique ou les tampons hygiéniques, resteront eux aussi autorisés. Mais ils devront désormais être étiquetés, avec un avis avertissant les consommateurs des dommages environnementaux causés par le plastique. Des informations seront également fournies sur la manière de s’en débarrasser correctement. 

Le projet allemand prévoit par ailleurs, afin d’encourager l’économie circulaire, que les administrations privilégient les «produits fabriqués à partir de matériaux recyclés» dans les appels d’offres de fournitures.

Un recul historique de la production de plastique

Pour la troisième fois seulement depuis le début de l’ère industrielle, la production annuelle mondiale de plastique a reculé en 2020, de 0,3 %, en raison de la crise sanitaire. Sur la totalité de la planète, «avec 367 millions de tonnes de plastiques produites en 2020 contre 368 millions en 2019, il s’agit de la troisième baisse mondiale depuis l’après-guerre, après celle intervenue en 1973 au moment du premier choc pétrolier, et celle de 2008, lors de la crise financière des subprimes», selon l’association européenne des producteurs de plastique.

L’association de protection des animaux WWF met toutefois en garde : la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41 % d’ici à 2030, et doubler la quantité présente dans les océans pour atteindre 300 millions de tonnes.



Source link

Autres articles à lire

Les 6 aliments qui contiennent le plus de vitamine E

adrien

Vaccination : calendrier, personnes prioritaires… comment s’y retrouver ?

adrien

Vidéo : le centre d’entraînement de Marseille saccagé par des supporters, le match contre Rennes reporté

adrien

Voici 5 conseils pour perdre de la graisse abdominale

adrien

Justin Trudeau s’apprête à renvoyer les Canadiens aux urnes

adrien

Meghan Markle : c’est au tour de sa demi-sœur de la critiquer et de souligner ses mensonges

adrien