heureux-qui.com
Fil Info

L’actrice Caroline Cellier, veuve de Jean Poiret, est morte à l’âge de 75 ans

Notez cet article


Elle avait obtenu le César du meilleur second rôle féminin en 1985 pour sa prestation dans «L’Année des méduses». L’actrice Caroline Cellier est décédée à l’âge de 75 ans. C’est son fils unique, Nicolas, qu’elle a eu avec le comédien Jean Poiret, qui a fait part, ce mercredi, de la triste nouvelle.

«Aujourd’hui, on se quitte pour quelques minutes mais tu auras été et tu resteras éternellement ma force, mes fous rires, mes angoisses, ma dérision, mes coups de sang, ma chevalière des injustices, ma détectrice d’hypocrisie, ma lune, ma Moune, ma mère, ma bataille !», a écrit le scénariste et auteur de la série «Parents mode d’emploi» sur les réseaux sociaux.

Sa mère fut l’une des plus grandes figures du cinéma, du théâtre et de la télévision en France, avec plus de cent rôles dans des films, des pièces et des séries depuis le début de sa carrière dans les années 1960.

Une grande histoire d’amour et de cinéma avec l’acteur Jean Poiret

Née le 7 août 1945, à Montpellier, Caroline Cellier, de son vrai nom Monique Cellier, a étudié au Cours Simon avant d’apparaître en 1964 sur le petit écran dans «La mégère apprivoisée» avec Bernard Noël, et sur scène, dans «Croque-Monsieur» et «Du vent dans les branches de sassafras». L’année 1965 fut déterminante pour la comédienne puisqu’elle décida de se lancer au cinéma et tourna «La tête du client» de Jacques Poitrenaud, film grâce auquel elle rencontra l’acteur Jean Poiret qu’elle aima jusqu’à sa mort, le 14 mars 1992. Après des années de vie commune et un fils né en 1978, le couple s’était marié en 1989, à la mairie du 16e arrondissement, à Paris.

A la fois drôle, piquante, sexy et bouleversante, elle était aussi à l’aise dans les drames que dans les comédies. Elle a collaboré avec de grands réalisateurs comme Claude Lelouch («La vie, l’amour, la mort»), Claude Chabrol («Que la bête meure») et Edouard Molinaro («Les aveux les plus doux», «L’emmerdeur»). Elle a connu la consécration dans les années 1980 grâce à des longs-métrages tels que «Mille milliards de dollars» d’Henri Verneuil, dans lequel elle donna la réplique au regretté Patrick Dewaere, «Surprise party» de Roger Vadim, et «Poulet au vinaigre» qui signa ses retrouvailles avec Claude Chabrol.

En 1985, elle décrocha le César du meilleur second rôle féminin grâce à sa performance dans «L’année des méduses» de Christopher Frank, avec Valérie Kaprisky et Bernard Giraudeau.

Celle qui a fait partie de la troupe des Enfoirés s’est également illustrée dans les comédies «Le Zèbre» avec Thierry Lhermitte, qui fut réalisée par son époux Jean Poiret juste avant sa disparition, et «Didier» d’Alain Chabat. «Thelma, Louise et Chantal» de Benoît Pétré, sorti en 2010, restera son dernier film.

Caroline Cellier, qui était plus discrète ces dernières années, avait par ailleurs obtenu une nomination aux Molières en 1999 pour son rôle dans «Un tramway nommé désir».

Retrouvez toute l’actualité cinéma ICI





Source link

Autres articles à lire

Nouvelles mesures contre le Covid-19 : un tour de vis qui fâche

adrien

Vélos électriques : comment éviter les vols ?

adrien

Coronavirus : ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

adrien

Qu’est-ce que le «chief of staff», l’un des postes les plus influents et importants de la Maison Blanche ?

adrien

Violences policières : 23.300 manifestants en France dont 5.500 à Paris

adrien

Top Chef : poussée à participer au concours par Adrien, Chloé s’attire les faveurs des internautes

adrien