heureux-qui.com
Image default
Fil Info

la salle d’audience prête à accueillir un procès historique


A l’issue de plus d’un an de travaux, la salle d’audience «hors norme», montée de toutes pièces dans l’ancien Palais de Justice de Paris, pour l’ouverture le 8 septembre prochain du procès des attentats du 13 novembre 2015, est prête.

Construite dans l’actuelle «salle des pas perdus» du Palais de justice de l’Île de la Cité, classée au titre des Monuments historiques, cette toute nouvelle salle d’assises a été conçue «dans le respect du patrimoine» existant dans une immense structure en bois de 45 mètres de long sur 15 mètres de large, montée de toutes pièces.

Au total, elle pourra accueillir jusqu’à 550 personnes. En parallèle, les parties civiles, les journalistes et le public pourront également suivre les débats depuis une quinzaine de salles disséminées dans tout le palais, en plus de cette salle principale. L’installation de salles de retransmission des débats, d’une régie, d’une web radio à disposition des parties civiles, d’un dispositif d’aide aux victimes mais aussi d’espaces entièrement dédiés à la presse sont en effet prévus.

Des milliers de personnes attendues

Particulièrement médiatisé, ce procès sera tout aussi exceptionnel par le nombre de personnes engagées. Il concerne de fait une dizaine d’accusés, dont 11 comparaissant détenus et 3 libres, ainsi que 1.765 parties civiles assistés par près de 300 avocats. Devant les magistrats de la cour d’assises spéciale, des pupitres en bois dotés de micros permettront à 24 avocats de la défense d’un côté, 42 de la partie civile en face, de plaider. 

Voyant les choses en grand, le 19 janvier dernier, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Morettiavait souhaité que la Justice soit «au rendez-vous de ces procès hors norme afin qu’ils se tiennent dans les meilleures conditions qui soient pour l’ensemble des parties». Et d’ajouter à ce sujet que «l’investissement» de son ministère était «totalement à la hauteur de cet enjeu».

A noter enfin que si cette salle pourra accueillir d’autres grands procès à venir, comme le soulignait le Garde des Sceaux à l’annonce de sa création, elle n’a pas vocation à être utilisée pendant de longues années pour autant. Imaginée pour être provisoire selon le ministère de la Justice, elle devrait quitter le Palais de Justice de l’Île de la Cité, au début de l’année 2023.

Bien qu’éphémère, elle n’en est «pas moins conforme aux exigences fonctionnelles de la tenue d’audiences hors norme», abonde l’institution dans un communiqué, assurant qu’elle sera bien conforme «à la fois en termes de sûreté mais aussi de confort d’usage». Un dispositif spécifique a d’ailleurs été pensé pour accueillir et gérer au mieux «le flux massif de parties civiles, d’accusés, d’avocats et de journalistes».



Source link

Autres articles à lire

Vidéo : une Birmane fait sa gymnastique sans voir le coup d’Etat derrière elle

adrien

Grégory Lemarchal : l’incroyable ressemblance entre le chanteur et l’acteur du biopic «Pourquoi je vis»

adrien

Coronavirus : les bars et restaurants parisiens dans le rouge

adrien

Coronavirus : le nombre de tests explose en région parisienne

adrien

Top Chef : «Qui est Dragon Ball Z ?», la bourde de Paul Pairet fait réagir Twitter

adrien

Vidéo : «J’ai mal quand je respire», témoigne Jacob Blake sur son lit d’hôpital

adrien