heureux-qui.com
Fil Info

La Révolution : la série historique avec une pointe de fantastique

Notez cet article


Série française ambitieuse, autant dans son propos que dans sa forme, La Révolution vient de débarquer sur Netflix. Une réinterprétation d’un moment déterminant de l’Histoire de France saupoudrée d’une pointe de fantastique.

L’histoire est racontée du point de vue de Madeleine de Montargis, une jeune aristocrate muette. Cette première saison débute en 1787, à un moment où les premières tensions au sein du peuple envers la noblesse se font sentir. Un groupe, baptisé la Fraternité, est le porte drapeau de cette colère qui gronde. Au même moment, un médecin, Joseph Guillotin, triste d’avoir perdu son frère 12 ans auparavant, se consacre entièrement à son métier. Il va bientôt découvrir l’existence d’un virus, le sang bleu, qui circule au sein de l’aristocratie, et pousse ces derniers à adopter un comportement violent envers le peuple. Ce qui ne fait qu’alimenter le sentiment de révolte.

Un premier regard à La Révolution, et il est évident que cette série pilotée par Aurélien Molas possède le potentiel pour devenir incontournable sur Netflix. Les moyens sont là et visibles, les décors splendides, tout comme les costumes. Et puis il y a cette idée de revisiter la Révolution Française à travers le prisme du fantastique. Avec une histoire de virus qui fait indéniablement écho à une certaine actualité.

De son propre aveux, Aurélien Molas souhaitait coller à l’ambiance de la série coréenne Kingdom, également disponible sur Netflix. Un objectif ambitieux. Si on est happé dès les premiers instants par cette histoire, il est tout de même important de souligner que La Révolution peut pêcher à certains niveaux, notamment dans les dialogues – parfois un brin pompeux – une utilisation trop fréquente de certains effets visuels (ex : des ralentis pour renforcer l’aspect dramatique de certaines scènes), et un jeu d’acteurs pas toujours à la hauteur de l’ambition affichée.

Il n’en reste pas moins que cette série française déclinée en 8 épisodes se suit avec plaisir. L’introduction du fantastique dans le récit est bien dosée, et on a envie de savoir comment le récit va évoluer dans la longueur. Selon Aurélien Molas, La Révolution a été pensée pour s’étaler sur trois saisons (1787, 1788, et 1789). Donc ne vous attendez pas à voir Louis XVI monter sur l’échafaud à la fin de ce premier chapitre. La série mérite définitivement le détour, et ceux qui se laisseront embarquer dans l’aventure ne devraient pas le regretter.

Avec Amir El Kacem, Marilou Aussiloux, Lionel Erdogan, Amélia Lacquemant, et Laurent Lucas.

Retrouvez toute l’actualité des séries ICI



Source link

Autres articles à lire

La semaine de Philippe Labro : les désordres du monde, un ordre européen

adrien

Alex Zanardi grièvement blessé dans un accident : vive émotion en Italie

adrien

Virus : 50.000 morts au Brésil, l’Europe poursuit son prudent retour à la normale

adrien

Où en est-on sur la sécurité de nos ponts en France ?

adrien

L’avocate et figure féministe Gisèle Halimi est décédée à 93 ans

adrien

L’Iran a exécuté le lutteur Navid Afkari

adrien