heureux-qui.com
Image default
Fil Info

La réalisatrice de la série documentaire sur Jeffrey Epstein évoque l’arrestation de Ghislaine Maxwell


La réalisatrice de la série documentaire «Jeffrey Epstein : Pouvoir, argent et perversion», Lisa Bryant, s’est exprimée à propos de l’arrestation de Ghislaine Maxwell sur le site américain Entertainment Weekly.

Elle explique notamment s’être entretenue avec plusieurs victimes après avoir appris que l’ancienne collaboratrice du milliardaire – qui est sous le coup de six chefs d’accusation, notamment d’incitation à des actes sexuels illégaux et d’avoir «aidé, facilité et contribué aux agressions sur mineures de Jeffrey Epstein», de 1994 à 1997 – avait été arrêtée par le FBI dans le New Hampshire. Une des victimes, Sarah Ransome «s’est mise à pleurer au téléphone», explique Lisa Bryant. «Elle était tellement soulagée, tellement heureuse que la principale complice ait été arrêtée, une personne avec laquelle elle a eu des interactions personnelles et très négatives», poursuit-elle.

A propos de l’arrestation de Ghislaine Maxwell, Lisa Bryant pense qu’il était important qu’elle ait lieu. Elle estime que sa série documentaire, mise en ligne au mois de mai sur Netflix, a peut-être aidé à mettre la pression sur le FBI.

«J’aimerais qu’il y ait un procès. Toute personne est considérée comme innocente avant d’avoir été jugée coupable. Mais après toutes nos recherches et les discussions avec toutes les femmes ayant accepté de témoigner dans la série documentaire, leurs histoires s’ajoutent les unes aux autres et Ghislaine y est mentionnée à chaque fois. Je pense qu’il y a énormément de preuves contre elle, des preuves irréfutables, sinon ils ne l’auraient pas arrêtée aujourd’hui. J’espère que la prise de conscience créée par la série documentaire (…) a joué un rôle dans le fait de mettre le FBI sous pression, les forçant à agir rapidement», explique-t-elle.

Lisa Bryant a révélé avoir été surprise de découvrir que Ghislaine Maxwell vivait aux États-Unis au moment de son arrestation. «Je pensais qu’elle se cachait dans un pays où elle serait à l’abri d’une extradition. Il y a eu plusieurs rumeurs annonçant qu’elle se trouvait à Paris, qu’elle était peut-être aller dans un fast-food de Los Angeles, que son yacht avait été aperçu près des côtes de Nouvelle-Zélande », dit-elle.

Ces récents événements pourraient pousser Lisa Bryant à envisager de donner une saison 2 à sa série documentaire à mesure que l’affaire avance. «Tout est fluide pour le moment. Nous n’avons pas eu le temps d’en discuter. Je ne dirais pas que rien ne se fera. Il y a des conversations sur le fait d’ajouter du contenu sur les plates-formes de Netflix», assure-t-elle.  

Retrouvez toute l’actualité des documentaires ICI.



Source link

Autres articles à lire

Euro 2021 : les Bleus à l’assaut de l’Europe

adrien

Ces villes qui rouvrent leurs commerces malgré le confinement

adrien

Île-de-France : 6 personnes condamnées pour avoir enlevé, séquestré et prostitué une ado de 17 ans

adrien

Violences : des jeunes sans limite ?

adrien

Disquaire Day : Fuzati dévoile ses 5 disquaires parisiens préférés

adrien

Vidéo : des voleurs pillent des milliers de colis dans des trains de marchandises

adrien