heureux-qui.com
Image default
Fil Info

La France ouvre ses archives sur la guerre d’Algérie


Grâce à un arrêté publié ce jeudi 23 décembre au Journal officiel, le gouvernement français a rendu accessibles les archives judiciaires et policières sur la guerre d’Algérie, allant de l’insurrection indépendantiste de 1954 à l’indépendance proclamée en 1962.

Via cet arrêté, le ministère de la Culture a rendu accessibles à tous «les archives publiques produites dans le cadre d’affaires relatives à des faits commis en relation avec la guerre d’Algérie entre le 1er novembre 1954 et le 31 décembre 1966». A l’origine, ces données ne devaient pas être consultables pour le grand public pendant 75 ans sauf en cas d’obtention d’une dérogation.

Pour compiler l’ensemble de ces informations, la France s’est appuyée sur «les Archives nationales, les Archives nationales d’outre-mer, les services départementaux d’archives, le service des archives de la préfecture de police, les services d’archives relevant du ministère des armées et la direction des archives du ministère de l’Europe et des affaires étrangères», selon l’arrêté.

Dans le détail, les documents mis à disposition du grand public sont relatifs «aux affaires portées devant les juridictions et à l’exécution des décisions de justice» et «les documents relatifs aux enquêtes réalisées par les services de la police judiciaire». L’ouverture de ces archives avec 15 ans d’avance avait été annoncé il y a moins de deux semaines par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Des documents déclassifiés dès 2018 sur l’Algérie

Cette décision a été la conséquence logique de la volonté affichée par Emmanuel Macron d’éclaircir les zones d’ombre de l’histoire de France, notamment lors de la guerre d’Algérie.

En septembre 2018, le président de la République avait révélé que l’armée française avait joué un rôle dans la disparition du communiste et mathématicien Maurice Audin en 1957 à Alger. Pour appuyer son propos, il avait décidé d’ouvrir dans la foulée l’ensemble des documents classifiés sur cette affaire.

En mars 2021, le locataire de l’Elysée avait annoncé la simplification des procédures pour l’accès aux dérogations des archives classifiées de plus de 50 ans.

Depuis quelques décennies, les chefs d’Etat français ont facilité l’accès aux archives des périodes les plus marquantes de notre nation, en déclassifiant des données majeures sur la Seconde Guerre mondiale, l’Occupation et la fin de l’empire colonial d’après-guerre.



Source link

Autres articles à lire

Un autre univers existait avant le nôtre, selon le nouveau prix Nobel de Physique

adrien

Face à des accusations de harcèlement, Ubisoft remanie sa direction

adrien

5G à Paris : les antennes vont (enfin) être déployées, après l’accord des élus parisiens

adrien

Les 10 meilleures boulangeries à tester à Paris

adrien

«Viens pas me casser les burnes pendant les César !» : Antoine de Caunes prévient José Garcia

adrien

Moselle : une séance de dédicaces de la nouvelle Miss France sous le feu des critiques

adrien