heureux-qui.com
Image default
Fil Info

La Chine interdit le bitcoin aux institutions financières


Le Parti communiste chinois ne porte pas le bitcoin dans son coeur. Pékin a annoncé ce mardi une nouvelles série de mesures visant à limiter son utilisation, en interdisant aux institutions financières, banques et entreprises de paiement du pays d’utiliser des cryptomonnaies ou d’offrir tout type de service visant à faciliter leur acquisition ou leur échange.

«Récemment, les prix des cryptomonnaies ont explosé puis chuté, et le trading spéculatif des cryptomonnaies a rebondi, menaçant sérieusement la sécurité de la propriété des personnes et perturbant l’ordre financier et économique normal», peut-on lire dans le communiqué émis par Pékin. Selon les autorités chinoises, le cryptomonnaies ne possèdent pas de «réelle valeur».

Si les plate-formes d’échange de cryptomonnaies sont notamment interdites, les particuliers conservent en revanche le droit de posséder du bitcoin ou autres cryptomonnaies. 

Pékin méfiant vis-à-vis du bitcoin

Alors que le bitcoin semblait reprendre des couleurs depuis lundi après avoir connu une semaine sanglante passant d’environ 60.000 dollars à un peu plus de 40.000, cette nouvelle a provoqué une nouvelle chute des cours des cryptomonnaies, habituées des mouvements spectaculaires, à la hausse comme à la baisse. 

Ce n’est toutefois pas la première fois que «l’interdiction» du bitcoin par la Chine est annoncée. En 2017, déjà, le gouvernement avait annoncé une série de mesures, notamment l’interdiction du minage (fabrique) du bitcoin, mesure qui n’avait finalement pas été appliquée, la Chine restant aujourd’hui le pays où l’on trouve le plus de mineurs de cryptomonnaies. 

De nombreux analystes estiment que la défiance du régime chinois envers le bitcoin s’explique par sa volonté de lancer sa propre cryptomonnaie nationale, le président Xi Jinping ayant répété à plusieurs reprises son intérêt pour la blockchain (le réseau sur lequel reposent le bitcoin et les cryptomonnaies). D’autres estiment que Pékin entend réellement protéger les investisseurs de tout schéma frauduleux. 

Mais cela pourrait aussi résulter de la crainte du Parti communiste chinois de voir une partie du contrôle qu’il exerce sur le pays, et notamment sur les capitaux qui y circulent, lui échapper. L’une des raisons du succès du bitcoin est en effet qu’il permet à toute personne de procéder à des transactions sans dépendre d’une banque ou de toute autre troisième partie.



Source link

Autres articles à lire

PSG-Bayern : le grand soir de Neymar

adrien

Sorti du coma, Fabio Jakobsen va bientôt rentrer chez lui

adrien

40 ans de l’élection de François Mitterrand : des socialistes divisés

adrien

L’ouragan Laura qualifié d’ «extrêmement dangereux»

adrien

Alyssa Milano s’exprime après son terrible accident de voiture

adrien

Les 6 aliments à ne surtout pas congeler

adrien