heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Karim Benzema : où en est l’affaire de la sextape ?


Alors que la rumeur du retour de Karim Benzema en équipe de France enfle, le footballeur est toujours poursuivi pour «complicité de tentative de chantage» dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Six ans après, où en est le dossier ?

Après avoir été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Versailles en janvier, Karim Benzema sera finalement jugé du 20 au 22 octobre 2021. Une échéance que le joueur du Real Madrid semble attendre puisqu’à l’annonce des dates du procès il a réagi sur son compte Instagram : «Voilà enfin vamonos, que la mascarade s’éteigne pour toujours».

Cette affaire lui a déjà valu de ne plus être appelé en sélection nationale depuis octobre 2015. Dans le cadre de ce jugement, Karim Benzema encourt en outre une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. Il n’est pas seul sur le banc des accusés : quatre autres hommes sont poursuivis pour tentative de chantage et l’un d’entre eux est également mis en examen pour abus de confiance.

Pour rappel, l’attaquant français de 33 ans est accusé d’avoir incité Mathieu Valbuena, actuellement sous contrat avec l’Olympiakos en Grèce, à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de rendre publique une vidéo intime le mettant en scène. L’affaire a commencé en juin 2015, lorsque Mathieu Valbuena, changeant de téléphone, a confié le transfert de ses fichiers, dont la vidéo en question, à un certain Axel Angot, l’un des accusés.

«Attention Math, c’est des gros gros voyous»

Le joueur de l’Olympiakos a porté plainte après avoir reçu plusieurs appels menaçant de diffuser la sextape. Depuis, Axel Angot et Mustapha Zouaoui sont soupçonnés d’être à l’origine du chantage, avec l’aide de Karim Zenati, un ami proche de Karim Benzema.

Selon l’ordonnance de renvoi, les soupçons concernant l’implication du joueur madrilène reposent aussi sur une conversation qu’il a eu avec Mathieu Valbuena  en octobre 2015. Alors qu’ils étaient tous les deux à Clairefontaine, le centre d’entraînement de l’équipe de France de football, Karim Benzema aurait mis la victime en garde : «Attention Math, c’est des gros gros voyous». Avant de proposer de lui «présenter quelqu’un de confiance» pour l’aider à «gérer» cette situation compromettante.

Des appels entre Karim Benzema et Karim Zenati ont également semé le doute, notamment lorsque l’attaquant français, placé sur écoute, a dit à son ami : «Il nous prend pas au sérieux», en parlant de Mathieu Valbuena. Un «nous» que l’accusation considère comme un aveu de participation à cette entreprise de chantage.

Karim Benzema avait inscrit un doublé lors de son dernier match avec les Bleus en octobre 2015.

Une version contestée par le principal intéressé qui, depuis le début, assure n’avoir voulu qu’«aider» son coéquipier de l’époque. Pour la justice, tout l’enjeu est donc de déterminer s’il s’agissait là d’un simple conseil amical ou d’une pression délictuelle.



Source link

Autres articles à lire

11-Septembre : il y a 20 ans, la fin d’un monde

adrien

L’Ile-de-France va mobiliser 1,3 milliard d’euros pour relancer l’économie

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : 22.086 nouveaux cas et 352 morts en 24 heures, 1.184.510 injections au total en France

adrien

DIRECT Coronavirus : plus de 343.000 morts dans le monde

adrien

PSG : L’ancien adjoint de Thomas Tuchel très remonté contre Leonardo

adrien

NBA 2K22 : Trois légendes et une jeune star en couverture

adrien