heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Johnny Hallyday : on a écouté le titre posthume «Deux sortes d’hommes»


Près de trois ans après sa mort, la voix de Johnny Hallyday résonne encore. Un morceau inédit du rockeur, baptisé «Deux sortes d’hommes», vient d’être dévoilé ce vendredi. Un titre qui s’accompagnera d’un coffret posthume à paraître le 23 octobre.

Produite par l’Américain Don Was, patron du label Blue Note qui a notamment travaillé avec les Rolling Stones ou Bob Dylan, et mixée par Bob Clearmountain, cette chanson définitivement «blues rock électrique» a été mise en boîte pendant les séances d’enregistrement de l’album «Rester vivant», sorti en 2014.

«Johnny enregistrait assez peu de titres par album… sauf pour «Rester vivant». Il sortait de sa tournée américaine, qui fut la seule pour lui, et était très enthousiaste à l’idée de travailler avec Don Was pour qui il avait un immense respect. La sélection a donc été plus large, et on a enregistré au total treize chansons. Quand nous avons choisi les pistes qui allaient figurer sur l’album, on s’est retrouvés avec deux blues, dont «Deux sortes d’hommes». Mais nous avons préféré «J’t’ai même pas dit merci», écrit par Miossec, pour des raisons affectives», explique le directeur artistique, Bertrand Lamblot.

«Deux sortes d’hommes» est donc oublié. Après la sortie de «Rester vivant», toute l’équipe se concentre sur la création d’un autre album, «De l’amour» qui sera le dernier sorti du vivant du chanteur. C’est grâce à l’éditrice et manageuse de Daran, compositeur de «Deux sortes d’hommes» que la chanson est ressortie des cartons et réapparue pour le plus grand plaisir des fans.

Deux documentaires complèteront ce projet posthume

Outre ce morceau, un coffret intitulé «Johnny : son rêve américain» et composé de deux DVD et trois CD, réunira «A nos promesses», le road-movie sur la dernière sortie en moto de Johnny Hallyday avec quelques copains, ainsi que la bande-son du film de François Goetghebeur qui permet de découvrir des titres de Johnny qui n’ont pas été très exposés. Un moyen-métrage «Johnny USA» de Pascal Duchène sur la tournée américaine 2014 sera également disponible, ainsi qu’un concert inédit au Beacon Theater de New York datant de mai 2014.

Il faudra attendre le 3 février pour que les élus parisiens valident le choix de l'emplacement.

«Avec Warner, qui a été la dernière maison de disques du vivant de Johnny Hallyday, nous avons réalisé un projet qui avait, selon nous, un sens artistique et respecte sa mémoire», conclut Bertrand Lamblot.

Retrouvez toute l’actualité musicale ICI





Source link

Autres articles à lire

les victimes ne portent pas assez plainte

adrien

Obi-Wan Kenobi : Ewan McGregor parle de son lien avec la saga «Star Wars»

adrien

Tarif du gaz, électricité, aide pour les licences sportives… Tout ce qui change au 1er août

adrien

Cyberpunk 2077 : 10 œuvres visionnaires à connaître

adrien

Bitcoin : Comment sécuriser vos cryptomonnaies et éviter les pièges des cybercriminels ?

administrateur

Harry Potter, Star Wars, Indiana Jones… les objets cultes vendus aux enchères

adrien