heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Johnny Depp : sa demande de procès en appel contre le Sun rejetée


Rien ne va plus pour Johnny Depp. Après sa défaite en novembre contre le tabloïd britannique The Sun, qui l’avait qualifié de mari violent envers son ex-épouse Amber Heard, l’acteur s’est vu refuser ce jeudi un procès en appel par la justice britannique.

Pour obtenir un nouveau procès, les avocats de la star hollywoodienne devaient produire des éléments nouveaux. Me Andrew Caldecott a accusé Amber Heard d’avoir menti en disant avoir fait don à des associations des sept millions de dollars obtenus dans le cadre de la procédure de divorce, dans le but d’apparaître sous un jour favorable. Selon lui, le montant des dons effectués par l’actrice est bien moins important.

Mais la cour d’appel a estimé qu’il n’y avait aucune raison de penser que la décision du juge a été influencée par les déclarations d’Amber Heard au sujet des donations. Dans son jugement, le juge Andrew Nicol s’était notamment appuyé sur le don de cette somme pour écarter la thèse, soutenue par les avocats de Johnny Depp, d’une Amber Heard mue par l’appât du gain.

Le Sun s’est félicité de cette décision, saluant le «témoignage courageux» d’Amber Heard devant le tribunal, malgré les tentatives répétées de l’auteur des faits de la «réduire au silence».

Un procès qui a terni l’image de l’acteur

Les trois semaines de procès en juillet à la Haute Cour de Londres, souvent en présence du comédien de 57 ans et de son ex-femme (et de leurs fans respectifs), avaient donné lieu à un déversement de révélations peu reluisantes sur leur vie privée. Addiction à la drogue, accusations de tromperies et même excréments retrouvés dans le lit conjugal avaient été discutés, alimentant les Unes des médias.

S’appuyant essentiellement sur les déclarations de l’actrice, The Sun avait invoqué quatorze épisodes de violences, tous contestés par Johnny Depp. Après les avoir «examinés en détail», la justice avait estimé dans son jugement que les qualifications du Sun étaient «substantiellement vraies».

«Les victimes de violences conjugales ne doivent jamais avoir à se taire», avait réagi un porte-parole du Sun, remerciant le juge et l’actrice «pour son courage à témoigner devant la Cour». «Cette décision et ce jugement ne sont pas une surprise», avaient déclaré les avocats de l’actrice de 34 ans, qui avait le statut de témoin au procès, disant vouloir «obtenir justice» dans une autre procédure en diffamation en cours aux Etats-Unis. Il réclame 50 millions de dollars. Le procès est prévu en avril 2022.

Johnny Depp et Amber Heard s’étaient rencontrés sur le tournage de «Rhum Express» en 2011, avant de se marier en février 2015 à Los Angeles, en Californie. Le couple avait divorcé avec fracas début 2017. L’actrice d’«Aquaman» avait alors évoqué «des années» de violences «physiques et psychologiques», accusations vivement rejetées par la star de «Pirates de Caraïbes».



Source link

Autres articles à lire

Un test sanguin capable de détecter la dépression et les troubles bipolaires

adrien

Alpes-Maritimes : masque, alcool, musique… Les restrictions anti-Covid durcies

adrien

Pédophilie : Joël Le Scouarnec de retour au tribunal ce lundi

adrien

Vidéo : une chienne coincée dans une flaque de goudron sauvée par miracle

adrien

Jeanne Barret : Google rend hommage à la première femme à avoir fait le tour du monde

adrien

Coronavirus: premier cas présumé en Corée du Nord, pas d’accalmie aux Etats-Unis

adrien