heureux-qui.com
Fil Info

Johann Duhaupas : «on va se taper sur la gueule avec Tony Yoka»

Notez cet article


Johann Duhaupas, surnommé «reptile», sera opposé à Tony Yoka. Considéré comme l’un des meilleurs boxeurs français et mondiaux, le natif d’Abbeville (39 ans) a enfin l’occasion de montrer son talent au grand public.

Comment vous avez-vous préparé ce combat ?

Le seul hic, ça été l’inactivité pendant un moment. Par contre, je crois que je n’ai jamais autant préparé un combat aussi sérieusement même les championnats du monde, je n’avais pas autant de temps. Là, j’ai fait attention à la nutrition, j’ai eu les sparrings qu’il fallait. On a mis les moyens pour préparer ce combat.

Vous avez déjà affronté des pointures (Wilder, Povetkin), où est-ce que vous situez Tony Yoka ?

Dans ma préparation, je l’ai situé au même niveau parce que je n’ai voulu rien négligé. J’ai pris le combat comme si c’était un championnat du monde. Je suis conscient qu’il y a une histoire à régler entre nous et je ne voulais surtout pas négliger ça. Après le situer dans la hiérarchie, des boxeurs comme Deontay Wilder et Povetkin sont devant par l’expérience. Ils ont des palmarès. Je mets Tony en dessous mais je l’ai préparé de la même manière.

Qu’est-ce que représente ce combat ?

Une sorte de passation de pouvoir mais je n’ai pas envie qu’elle se fasse maintenant. Je pense que c’est le jeune lion contre le plus âgé. Il y a l’expérience pour moi.

Comment imaginez-vous ce combat ?

Compliqué sur le début mais à mon avantage sur la longueur. Mais Tony est un très bon technicien, je pense qu’il va être compliqué à manœuvrer. Je sens un combat long mais pas aller au bout.

 

 

25/09

Une publication partagée par Johann Duhaupas (@johann_reptile_duhaupas) le

Un combat qui va vous permettre de vous montrer (tardivement) devant le grand public…

On me donne l’occasion de me montrer et j’accepte. Après c’est dommage. J’aurai préféré que le grand public me connaisse avant avec mes grands combats contre (Robert) Helenius ou Manuel Charr. Malheureusement, c’est passé discrètement. Ce combat va me montrer et je ne veux pas le louper.

Avez-vous des regrets sur votre carrière ?

Non… mais j’ai été boxeur dans la pire période, celle où les télés se sont retirées. Et il a fallu que je voyage dans le monde entier pour me faire mon palmarès. C’est dommage parce que je pense que 10 ans auparavant j’aurai pu être un autre boxeur et je pense sincèrement que j’aurai pu être le premier champion du monde (français des poids lourds) à l’époque.

Que pensez-vous humainement de Tony Yoka ?

Je le respecte. Il a un parcours, c’est un excellent boxeur, je n’ai rien à dire là-dessus. On s’appréciait. Là on est dans le combat. Il y a eu des mots blessants. On va régler ça. On va se taper sur la gueule.

Retrouvez toute l’actualité de la boxe ICI





Source link

Autres articles à lire

L214 diffuse une nouvelle enquête sur les conditions d’élevages de poulets dans l’Yonne

adrien

L’acteur Chadwick Boseman, star de «Black Panther», est décédé d’un cancer à l’âge de 43 ans

adrien

Coronavirus : souche, variante, mutation… quelles différences ?

adrien

Le nord de la Californie continue de brûler, alerte météo pour dimanche

adrien

Nuit des étoiles 2020 : ce qu’il faut observer dans le ciel en août

adrien

Paris : les passerelles du Canal Saint-Martin restaurées pendant l’hiver

adrien