heureux-qui.com
Image default
Fil Info

JO de Tokyo : quand les internautes se moquent de «la bascule» de France TV


Mieux vaut en rire. Diffuseur des Jeux Olympiques de Tokyo, le groupe France Télévisions essaie de donner à voir le maximum d’épreuves en jonglant avec ses chaînes France 2, France 3 et France 4. Une «bascule» moquée allègrement sur Twitter.

Afin d’assurer la continuité de ses antennes, et continuer notamment de proposer ses rendez-vous d’information, France Télévisions tente de couvrir le maximum des compétitions en basculant d’une chaîne à l’autre. Un exercice qui n’est pas forcément confortable pour les téléspectateurs, contraints d’apprendre à manier la télécommande avec dextérité s’ils veulent continuer à regarder l’épreuve en cours.

Le problème se complique quand cela se produit pendant une remise de médailles, ou pire encore, en plein milieu d’une épreuve. Et cela se produit parfois à la surprise des journalistes à l’antenne. Comme récemment avec Laurent Luyat, qui sert de fil rouge entre les chaînes, lors d’une course de 400m.

La publicité aussi vient s’en mêler. Dimanche dernier, la finale hommes du fleuret a été interrompue par une coupure publicitaire au moment du dernier relais. Soit les ultimes instants de la rencontre. Ce qui n’a pas manqué de provoquer la colère de nombreux téléspectateurs.

Face au flot de critiques à propos de la coordination de l’antenne, Laurent Luyat a tenu à préciser que les journalistes et autres intervenants n’étaient en aucun cas responsables de ces coupures et/ou du moment où les «bascules» se produisaient.

En interne, certaines voix se sont fait entendre à ce propos sur les réseaux sociaux, afin de témoigner de la compassion envers les téléspectateurs, mais aussi les sportifs. Notamment le présentateur du JT de France 2, Nathanael de Rincquesen, qui officie en tant que consultant escrime pendant les JO de Tokyo. Mais dont le tweet a rapidement été supprimé après sa publication.

Les Twittos font le choix de l’humour

Si parfois Twitter peut apparaître comme un lieu d’échange particulièrement hostile, il est important de préciser que certains internautes ne manquent ni d’humour ni d’inventivité pour rire de ces problèmes rencontrés par France Télévisions.

C’est ainsi que le hashtag #ViveLeSport est devenu populaire sur le réseau social, avec un florilège de moments qui ont marqué le monde du sport ces dernières années.

Le phénomène est tel que cela a même été décliné avec d’autres vidéos non-sportives, avec par exemple une intervention du président de la République, Emmanuel Macron, une épreuve de l’émission Fort Boyard, ou le décollage d’une fusée.

Conatcté par le HuffPost, le groupe France Télévisions a réagi à la polémique. «Les chaînes du groupe continuent leurs missions d’informer et de divertir et on se doit de basculer d’une chaîne à l’autre pour laisser les rendez-vous d’informations diffusés à heure fixe», explique Pascal Golomer, directeur délégué aux sports chez France TV.

«On le regrette et ça nous amène à être encore plus rigoureux dans nos processus de communication en interne. Je comprends la déception des téléspectateurs à propos de cette course dans laquelle il n’y avait pas un enjeu énorme. L’exercice est maîtrisé dans l’énorme majorité des cas», ajoute-t-il encore. Pas sûr que cela suffise à calmer les téléspectateurs d’ici la fin des JO de Tokyo. Alors, en effet, mieux vaut en rire.





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : la Nouvelle-Zélande ne compte plus aucun cas

adrien

Voici les 5 aliments à consommer pour un ventre plat pour cet été

adrien

Dirty John : l’histoire vraie qui a inspiré la série (SPOILERS)

adrien

Les 10 plus belles plages de France

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : un couvre-feu à 18h partout en France dès samedi, et plus de 700 centres de vaccination ouverts lundi

adrien

Les scientifiques alertent sur la chute des populations d’oiseaux en France

adrien