heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Jean-Paul Belmondo, un amoureux de Nice et de sa gastronomie


L’acteur Jean-Paul Belmondo est décédé ce lundi à son domicile à Paris à l’âge de 88 ans. De son vivant, le monstre sacré du cinéma français se rendait régulièrement sur la Côte d’Azur et à Nice en particulier où il avait tourné et gardé de solides amitiés.

Dans la capitale azuréenne, l’acteur Jean-Paul Belmondo avait son rond de serviette à Lou Balico, un restaurant de spécialités niçoises de son grand ami Jo Issautier. Le temps de déguster un Trulé, spécialité locale au boudin, oignons, lard, riz et blettes.

L’occasion surtout pour lui de retrouver les «copains», dont le comédien Gilles Dimicelli avec qui il a joué Cyrano au théâtre, le réalisateur Jeff Domenech qui lui a consacré un documentaire, ou encore le cascadeur Pierre Rosso, son ami de 56 ans !

«A l’époque, c’est Lino Ventura qui me l’a présenté comme un petit qui allait monter. Lino, c’était comme mon père. Jean-Paul est devenu mon frère !», se souvient Pierre Rosso. 

A l’heure de l’apéro et autour d’une mauresque, Bébel souriant et disponible se laissait facilement prendre en photo avec les clients du restaurant. «Il est comme ça. Un été, il a voulu manger en terrasse. Je l’ai prévenu qu’il allait être sollicité ! Et ca n’a pas loupé, le chauffeur d’un car l’a repéré et a pilé. Résultat, soixante-dix touristes sont descendus pour lui serrer la main et lui faire la bise. Ca l’a fait rire», raconte Jo Issautier, le patron de Lou Balico.

«Un jour on a escaladé une fenêtre du Negresco pour rentrer dans sa chambre »

Entre souvenir et anecdotes, la joyeuse troupe aimait se remémorer quelques histoires croustillantes de «la belle époque». «Dans les années soixante, on tournait Classe tout risques, on avait une ambulance. Et comme on n’avait pas de voiture, on l’utilisait le soir pour aller faire la fête à Nice», s’amusait Pierre Rosso.

«Un jour on a escaladé une fenêtre de l’hôtel Negresco pour rentrer dans sa chambre. On s’est trompé, et on est tombé sur un couple. Et Jean-Paul leur a dit : Ne vous dérangez pas, je suis Jean-Paul Belmondo, enchanté», se souvient-il.  

Une exposition photo hors les murs intitulée de «De Bébel à Bébert» lui est d’ailleurs en partie consacrée jusqu’au 12 septembre sur la place Pierre Gautier, dans le Vieux Nice. Des clichés en noir et blanc réalisés par le célèbre photographe chasseur d’image Charles Bébert qui lui a tiré son portait notamment sur le tournage de Tendre Voyou, en 1966 à Nice.



Source link

Autres articles à lire

Big Little Lies : la saison 2 de la captivante série démarre ce mardi 15 septembre

adrien

Coronavirus : Paris pourrait vacciner un tiers de ses habitants dès janvier

adrien

Ce qu’il faut retenir des vœux d’Emmanuel Macron aux Français

adrien

«Les dessous des Chandelles» : Valérie Hervo lève le voile sur sa difficile reconstruction dans un ouvrage poignant

adrien

4 Créations Originales Canal+ à découvrir prochainement

adrien

Coronavirus : la ministre belge Sophie Wilmès placée en soins intensifs

adrien