heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Isère : un centre de vaccination vandalisé par des anti-vaccins


Un centre de vaccination contre le Covid-19 situé à Lans-en-Vercors (Isère) a été vandalisé au cours de la nuit de ce vendredi 16 au samedi 17 juillet, a-t-on appris auprès de Michaël Kraemer, le maire de la commune. Quelques heures après le drame, ce dernier a réagi dans Midi News Week-End, sur CNEWS, en répondant aux questions de Vincent Fahandezh.

«1940», «ARN=Danger», «Vaccin=génocide» ou encore «Assacin» (Sic), des inscriptions anti-vaccins ainsi que des croix de Lorraine ont également été taguées sur l’édifice, ainsi que sur l’office de tourisme attenant, suscitant un vif émoi.

«Tout le matériel médical et informatique a été détruit», a déploré le maire Michaël Kraemer sur CNEWS. «On a voulu s’en prendre aux vaccins, mais on s’en est pris aux usagers, dont des enfants, qui ne vont plus avoir de local à la rentrée», a-t-il ajouté.

Suivant les indications fournies par le maire, c’est tout le bâtiment qui été endommagé, car gorgé d’eau dans son ensemble. La salle communale de cette petite commune, comprenant quelque 2.600 habitants, devait accueillir ce week-end un centre de vaccination suite au regain d’intérêt des Français après l’allocution du président de la République actant l’élargissement du pass sanitaire.

Réaction d’Olivier Véran

Alors que depuis plusieurs jours une partie – très minoritaire – de l’opinion publique se dresse contre l’élargissement de ce pass sanitaire, le gouvernement entend être mobilisé et déterminé.

Le saccage du centre de vaccination de Lars-en-Vercors a d’ailleurs suscité une réaction quasi immédiate d’Olivier Véran, le ministre de la Santé, par ailleurs lui-même originaire de l’Isère.

«Saccager un centre de vaccination dit tout de la motivation réelle des auteurs, qui seront poursuivis», a-t-il notamment tweeté.

Cette affaire est enfin survenue quelques heures seulement avant que des manifestations ne s’élancent dans plusieurs villes de France, comme à Paris, toutes contre l’élargissement du pass sanitaire, lesquelles devaient aussi rassembler des gilets jaunes.

Gérald Darmanin demande aux forces de sécurité de «rassurer les élus, prévenir ces actes et réagir rapidement en cas d'événement».

Ces derniers jours, certaines manifestations ont en outre soulevé une vive polémique après que des personnes ont arboré des étoiles jaunes sur leurs vêtements et porter des pancartes faisant un parallèle impropre entre la traque des juifs durant la Seconde guerre mondiale et celle, selon eux, contre les opposants aux vaccins.





Source link

Autres articles à lire

Google licencie la chercheuse noire Timnit Gebru et crée la polémique

adrien

Mode : quels sacs à main adopter pour l’automne-hiver ?

adrien

«Les Reines du shopping» : les premières images de l’émission avec Roselyne Bachelot dévoilées

adrien

Coronavirus : le tour d’Europe des confinements

adrien

Incendie de la cathédrale de Nantes : plus de 30.000 euros de dons récoltés en 48 heures

adrien

Les autorités américaines redoutent «un nombre considérable de morts» dans les incendies

adrien