heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Immobilier : voici les 10 grandes villes les plus chères de France en 2021


Dans un marché immobilier perturbé par la crise sanitaire, les prix de vente des logements ont globalement poursuivi leur progression, mais a un rythme moins effréné. Une situation qui s’explique par un manque de biens à vendre et une demande forte, surtout dans le neuf. Dans ce contexte, en 2021, dans quelles grandes villes trouve-t-on les prix les plus élevés ?

Le site Seloger.com, référence parmi les plates-formes de vente et de biens à louer, a mené l’enquête en s’intéressant spécifiquement aux logements neufs.

Comparé à l’immobilier ancien, le marché de l’immobilier neuf est en effet celui qui connaît la plus forte pression. Ici, le prix de vente moyen des maisons et appartements est en France de 4.310 euros le m2, contre 3.605 euros par m2 dans l’ancien. 

Après une année d’une crise sanitaire inédite, les prix de vente de l’immobilier neuf accusent une hausse globale de 3,4% sur la période. Une envolée qui permet d’établir un palmarès des villes les plus chères du pays, en plus de fournir plusieurs enseignements. Voici le top 10 2021 des grandes villes les plus chères de France.

Paris

A Paris, le prix du mètre carré se négocie à présent en moyenne 13.425 euros. De manière générale, la capitale française a su conserver toute son attractivité, malgré la crise du Covid-19.

Un changement de taille néanmoins, les acheteurs prennent davantage le temps de réfléchir avant de faire une offre d’achat.

Par ailleurs, les primo-accédants restent sur le marché parisien très présents eu égard aux taux de crédit immobilier historiquement bas – autour des 1,07 % – qui leur permettent toujours d’avoir une capacité d’emprunt plus confortable.

Mais dans un contexte toujours très incertain, ces conditions de financement très favorables pourraient ne pas durer.

Boulogne-Billancourt

Située dans la banlieue sud-ouest immédiate de Paris, longeant le bois du même nom et le très chic 16e arrondissement de la capitale, la ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) conforte son statut de ville attractive, très appréciée des familles.

A «Boulbi», comme la nomment parfois les habitants, le prix du mètre carré dans le neuf s’établit désormais à 12.229 euros. C’est quasiment le double comparé à la 3e ville du classement, comme on va le voir ci-dessous.

Lyon

Dans le top 10 des villes les plus chères de France en 2021, Lyon (Rhône) se hisse ainsi à la troisième place du podium.

Dans la capitale des Gaules, il faut en effet débourser en moyenne 6.677 euros du mètre carré pour acheter un logement neuf.

Concrètement, ce sont désormais 7 arrondissements sur 9 qui ont dépassé le seuil symbolique des 5.000 euros du mètre carré.

Les biens restent néanmoins nettement moins élevés qu’à Paris. De quoi attirer nombre de Parisiens, quitte à encore faire gonfler les prix.

Nice

Mer, soleil, paysages de carte postale… la ville de Nice, dans les Alpes-Maritimes, a tout pour plaire.

Surnommée parfois affectueusement «Nissa la bella» par ses habitants, «la belle Nice» continue d’attirer des populations venues du monde entier.

Ici, toujours selon les calculs de seloger.com, le prix du mètre carré du neuf se négocie autour des 6.120 euros.

Pour donner une idée, si, à Paris, un acquéreur peut espérer obtenir un T2 avec 400.000 euros, à Nice il pourra s’offrir une maison avec une surface doublée de 80 m2. A ce compte-là, il est clair que pour certains le calcul est vite fait. 

Aix-en-Provence

Située à seulement une quarantaine de kilomètres de la bouillonnante Marseille, la ville d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) fait figure, avec ses 140.000 âmes, de ville à taille humaine ou de grand village. 

Fondée par les Romains en 122 avant Jésus-Christ sous le nom d’Aquae Sextiae, cette cité à l’architecture époustouflante continue de nos jours d’attirer en nombre habitants et promoteurs immobiliers.

A Aix-en-Provence, un bien immobilier neuf se négocie ainsi en moyenne à 5.939 euros le mètre carré. Un prix certes toujours élevé mais qui peut aisément s’expliquer. Le marché local attire des acquéreurs très variés et, dans ce contexte, il y a plus d’acheteurs que de biens à céder. 

Annecy

Un lac superbe et mondialement connu, une nature préservée qui s’étend jusque dans la ville, une architecture préservée et une superficie moyenne aux allures de grand village, Annecy ne manque décidément pas de charme.

Dans ces conditions, pas surprenant que la cité de Haute-Savoie soit à ce point convoitée pour que l’on veuille y habiter à l’année. 

Et si à Annecy le prix de l’immobilier neuf a légèrement baissé en un an, il faut quand même toujours débourser en moyenne 5.859 euros du mètre carré pour pouvoir s’y loger.

RENNES

Cap à l’Ouest. Nichée au coeur de la Bretagne, Rennes est une métropole hyper dynamique et attractive, réputée pour sa qualité de vie.

Autre avantage et non des moindres, son réseau de transport qui la place à seulement 1h25 de Paris et 45 minutes de la mer. A cela s’ajoute son offre culturelle et bien sûr son ambiance conviviale avec ses nombreux festivals.

Dans la cité bretonne, le prix de la pierre dans le neuf – ou pourrait-on de la brique rouge, qui a donné son surnom à la ville –  se négocie en moyenne à 5.413 euros le mètre carré.

Montreuil

Située à l’est de Paris, Montreuil, quatrième ville la plus peuplée d’Ile-de-France, est en pleine effervescence.

Souvent baptisée le «Brooklyn parisien», elle profite d’une situation géographique privilégiée amplifiée par le développement de la future ligne 15 du métro dans la dynamique du Grand Paris.

Résultat, la cité populaire se mue de plus en plus en banlieue bobo-chic où le mètre carré dans le neuf se négocie aux alentours de 5.348 euros.

Villeurbanne

Autre Banlieue prise d’assaut, Villeurbanne, près de Lyon, voit elle aussi les prix de l’immobilier neuf s’envoler pour atteindre en moyenne 5.250 euros le mètre carré.

Si la ville souffre encore – souvent à tort – d’une image sulfureuse, la réalité est bien sûr plus nuancée. 

Son principal atout reste bien sûr sa proximité immédiate avec Lyon avec laquelle elle est hyperconnectée. Les deux villes partagent en effet deux lignes de métro (A et B), trois lignes de tramway (1, 3 et 4) et des dizaines de lignes de bus. De quoi lancer de beaux projets immobiliers.

Montpellier

Placée à seulement 3h10 voire 3h50 de Paris grâce au TGV, Montpellier n’en finit plus d’attirer.

Outre ses connexions à cheval entre la capitale et la Catalogne espagnole, la préfecture de l’Hérault bénéficie également d’un degré d’ensoleillement parmi les plus élevés de France (2 670 heures par an).

Située enfin à un jet de pierre des plages de la Grande Motte, Palavas-les-Flots, Carnon, ou encore le Grau du Roi, on comprend mieux pourquoi de plus en plus d’habitants viennent s’y installer.

Un cadre idyllique qui explique pourquoi Montpellier se hisse à la dixième place des villes les plus chères de France. Le rève a en effet un prix au mètre carré de l’ordre de 5.192 euros.





Source link

Autres articles à lire

Quand le vaccin contre la grippe sera-t-il disponible ?

adrien

«Le Blues de Ma Rainey» : pourquoi Chadwick Boseman peut-il décrocher un Oscar posthume ?

adrien

Piratages sportifs : l’Assemblée s’attaque mercredi au streaming illégal

adrien

DIRECT – Coronavirus : le couvre-feu avancé à 18h dans 15 départements dès demain

adrien

Euro 2021 : ambiance tendue autour de Wembley avant la finale Italie-Angleterre

adrien

Lyon : Jean-Michel Aulas allume Rudi Garcia

adrien