heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ile-de-France : la création du RER Vélo a été officiellement lancée


Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a officiellement lancé la réalisation des 5 premiers axes du RER Vélo ce lundi 30 novembre. «Un travail inédit de collaboration sur le vélo entre toutes les collectivités franciliennes», s’est réjoui le Collectif Vélo Ile-de-France.

Pour rappel, ce RER Vélo – imaginé par trente-trois associations membres du «Collectif Vélo Ile de France» et dévoilé en janvier dernier – se veut être «un réseau structurant à haut niveau de service, composé d’aménagements cyclables qualitatifs». Plus simplement, il s’agit de créer – à l’échelle métropolitaine – un important réseau de pistes cyclables sécurisées, à double sens de circulation lorsque cela est possible. Le tout, en suivant le tracé des lignes RER déjà existantes.

En vue de sa réalisation, Valérie Pécresse a lancé ce lundi «les premiers comités de pilotage pour les 5 axes prioritares», actant ainsi, selon la présidente de la région Ile-de-France, «le véritable lancement des travaux avec l’ensemble des partenaires». «C’est la première fois, en France, qu’une collectivité se lance dans un tel projet, à l’échelle régionale», s’est ainsi félicitée la Région.

Quels sont les 5 premiers axes ?

Considérés comme «prioritaires», ces 5 premiers axes correspondent à la «ligne A1» entre Paris, La Défense et Cergy-Pontoise, à la «ligne A2» entre Paris et Marne-la-Vallée, à la «ligne B3» entre Paris, Massy, Saclay et Plaisir, à la «ligne D1» entre Paris, Saint-Denis et Le Mesnil-Aubry, et à la «ligne D2» entre Paris, Choisy-le-Roi et Corbeil-Essonnes.

Un «projet ambitieux et innovant» selon la Région, qui sera chargée «d’animer et de coordonner les différentes collectivités» qui seront ensuite amenées à réaliser de nouveaux aménagements ou à mettre à niveau ceux déjà existants. A ce stade, la Région a «recueilli les attentes des territoires sur les principes de continuité, de sécurité, de confort et d’efficacité», et a également commencé à réfléchir «aux choix des tracés».

«Les cyclistes ont besoin d’infrastructures de qualité connectées les unes aux autres», peut-on ainsi lire dans un livret publié par le Collectif, qui évoquait déjà ces futures infrastructures – bien avant la crise sanitaire liée au Covid-19 – comme d’«un réel besoin pour les Franciliens», et d’«une vraie solution» face à la saturation des routes et des transports de la région.

Au total, la région Ile-de-France devrait investir 300 millions d’euros dans ce projet, qu’elle soutient depuis avril dernier. Et pour ceux qui aimeraient suivre la réalisation de ces futures pistes, elles devraient apparaître sous une même identité visuelle, «incarnée par un jalonnement et des totems», a ainsi fait savoir la Région.

Retrouvez toute l’actualité francilienne ICI





Source link

Autres articles à lire

Tchernobyl : les réactions nucléaires incontrôlées reprennent

adrien

Voici les 20 plus beaux lacs de France

adrien

Montpellier : une impressionnante fusillade fait un blessé

adrien

En Chine, des habitants du Xinjiang menottés à des bâtiments pendant le confinement

adrien

«Aline», «OSS 117», «Dune» : voici les nouvelles dates de sortie des films à gros budget

adrien

My Hero Academia : la saison 5 rallume la flamme des fans

adrien