heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ile-de-France : 140.000 places de stationnement vélo bientôt installées devant les gares franciliennes


Alors qu’Ile-de-France Mobilités (IDFM) prévoyait la création de 100.000 places de stationnement vélo sécurisées aux abords des gares et stations de métro franciliennes, l’autorité organisatrice des transports dans la région vient d’annoncer que 40.000 places supplémentaires allaient être financées.

«Ces 40.000 places viennent compléter l’objectif de 100.000 places déjà acté en février 2020 à travers la révision du Schéma directeur du stationnement vélo en gares et stations d’Ile-de-France Mobilités», a ainsi communiqué IDFM, qui souligne que ces places sont d’ores et déjà «en cours de déploiement». 

Parmi elles, 10.500 places payantes de «parkings vélos Véligo» ont été budgétées (co-financées avec la SNCF), dont 8.400 sont «déjà en service», à l’instar de l’infrastructure qui a été installée sur le parvis de la Gare de l’Est (10e). La priorité étant donnée, selon IDFM, aux «gares avec un fort niveau de fréquentation» ainsi qu’aux «nouveaux équipements».

DES places près des futures lignes 15, 16, 17 et 18

En outre, 55.000 places de stationnement vélo sécurisées seront installées «aux abords des futures lignes du Grand Paris Express», actuellement en construction en Ile-de-France, et ce, «afin de faciliter l’accès à vélo des 65 gares et stations» qui formeront ce nouveau métro régional, a spécifié Ile-de-France Mobilités.

Si les emplacements de ces futures places n’ont pas encore été identifiés selon l’autorité organisatrice des transports dans la région, ils devraient bientôt l’être «dans le cadre des études en cours pour chaque gares et stations, pilotés par des comités de pôles qui regroupent IDFM, la SGP et les collectivités locales».

Et pour être au plus près des souhaits des habitants, IDFM prévoit d’associer à sa prise de décision «des représentants d’usagers comme le Collectif Vélo Ile-de-France, via leur participation à certaines phases des échanges et études».

A noter enfin que «l’exploitation et la maintenance de ces équipements» seront, au cas par cas et en fonction de leur localisation, soit «pris en charge par les collectivités locales», soit «par les opérateurs actuels de transports», soit «par Ile-de-France Mobilités à travers les exploitants des nouvelles lignes».

Le service permet de louer un deux-roues pendant six mois à neuf mois, moyennant 40 euros.

Un effort financier – «estimé à 26 millions d’euros» – qui s’intègre à la politique régionale de Valérie Pécresse, en faveur de la pratique du vélo. Non pas pour que le vélo détrône les transports en commun en Ile-de-France, explique-t-on chez IDFM, mais justement pour que le vélo soit utilisé en combinaison des transports existants.

A ce titre, ces places de stationnement vélo sécurisées ne seront uniquement accessibles qu’aux personnes détentrices d’une carte Navigo. Pour y accéder, l’abonné devra donc choisir l’un de ces parkings sécurisés et s’abonner pour l’année, moyennant un forfait annuel de 20 euros. Certains de ces parkings sont d’ailleurs déjà complets, victimes de leur succès, comme ceux des grandes gares parisiennes : Gare de l’Est, Montparnasse, Saint-Lazare.

Retrouvez toute l’actualité des transports en commun ICI



Source link

Autres articles à lire

Affaire Epstein : le prince Andrew reconnaît enfin être visé par une plainte pour agressions sexuelles

adrien

Rudy Gobert décroche sa deuxième sélection pour le All Star Game

adrien

coronavirus : Faire pipi dehors à Paris, un vrai problème avec la fermeture des bars et restaurants (vidéo)

adrien

la loi bioéthique promulguée après un long débat politique

adrien

Un 3e confinement n’est pas à exclure «si la situation devait s’aggraver», selon Olivier Véran

adrien

Barack Obama aux côtés de Joe Biden pour les derniers jours de campagne

adrien