heureux-qui.com
Fil Info

Il s’introduit un câble de téléphone dans l’urètre mais dit aux médecins qu’il l’a avalé

Notez cet article


Un jeune homme âgé d’une trentaine d’années originaire de Guwahati, en Inde, s’est récemment présenté à l’hôpital de la ville en indiquant avoir avalé par erreur un câble de chargeur de téléphone portable. Mais les médecins se sont rendu compte au dernier moment que cette version n’était pas exacte.

Alors qu’ils étaient en train d’opérer le patient, les soignants ont en effet constaté que le fil électrique n’était ni dans son intestin grêle, ni dans son estomac mais dans sa vessie, c’est-à-dire dans une partie du corps humain qui ne coïncide pas du tout avec le chemin habituel emprunté par un aliment ou un objet introduit par la bouche.

Le chirurgien Walliul Islam, cité notamment par le journal britannique The Daily Mirror, a déclaré que «le patient s’est présenté avec de fortes douleurs abdominales», et a affirmé avoir consommé le câble «par erreur».

Un fil long d’une soixantaine de centimètres

Puis c’est uniquement lorsque les médecins lui ont fait passer une radio qu’ils ont vu le câble téléphonique, long d’une soixantaine de centimètres, logé dans son système urinaire.

Le jeune homme avait ainsi entrepris d’enfoncer le câble électrique dans son pénis, par l’urètre, dans le cadre d’une pratique sexuelle extrême. Mais, devant l’impossibilité de le retirer, il n’avait pas eu d’autre choix que d’aller voir les medecins sans toutefois trouver le courage de leur dire réellement ce qui s’était passé.

«Nous aurions pu éviter une opération inutile s’il nous avait dit la vérité», a déploré le docteur Islam. «Nous aurions pu enlever le câble exactement par le même chemin, au lieu de quoi nous avons été obligés de poursuivre la chirurgie telle que programmée», a-t-il précisé au quotidien hindustantimes.

Selon le médecin, le patient a l’habitude d’insérer des câbles et d’autres choses dans son pénis à des seules fins de plaisir sexuel, et cela en dépit du danger.

«Ce type de masturbation est appelé sondage urétral, et consite à insérer un objet ou un liquide dans l’urètre. La personne était venue nous voir cinq jours après avoir inséré le câble. Il nous a dit à plusieurs reprises qu’il en avait consommé par la bouche et nous n’avons jamais imaginé qu’un adulte mentirait à ce sujet», a expliqué le docteur Islam qui précise que le patient ne souffre d’aucun trouble mental.

«Des exemples d’hommes se livrant à un sondage urétral sont connus. Mais cette personne est allée à l’extrême et le câble a donc atteint sa vessie. C’est une chose très rare», a-t-il conclu.





Source link

Autres articles à lire

Donald Trump positif au coronavirus: les dirigeants du monde entier lui apportent leur soutien

adrien

Daniel Auteuil donne un nouveau tournant à sa carrière et investit les Francofolies

adrien

Réveillon : les meilleurs champagnes rosés

adrien

Rudy Gobert : «Quand on est sur le terrain, ou oublie ce qu’il y a autour»

adrien

La semaine de Philippe Labro : une embellie tant attendue, une tempête imprévue

adrien

Nicolas Sarkozy condamné : François Hollande «n’accepte pas les attaques répétées contre la justice»

adrien