heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Il meurt après avoir utilisé de la colle au lieu d’un préservatif


Les médias indiens se font l’écho de la terrible histoire d’un jeune homme de 25 ans qui, sur le point d’avoir des relations sexuelles avec sa partenaire, est décédé subitement après avoir utilisé de la résine epoxy, une variété de colle connue pour son fort pouvoir couvrant, à la place d’un préservatif. Une enquête a été ouverte.

Comme l’explique l’un des policiers en charge de l’affaire, cité notamment par le journal Times of India, le couple en question a utilisé cet adhésif «dans le but d’éviter une grossesse». Le drame s’est produit le 22 juin dernier dans un hôtel de Juhapura, localité de la banlieue d’Ahmedabad, la principale ville de l’Etat du Gujarat, au nord-ouest de l’Inde, mais n’a été révélé par les médias locaux que ces derniers jours. 

D’après les éléments de l’enquête, l’homme, prénommé Mirza, et la femme, dont l’identité n’a pas été révélée, sont tous deux toxicomanes. Ils étaient dans un état second au moment des faits, raison pour laquelle ils n’auraient pas réalisé à quel point que ce qu’ils faisaient était dangereux. Autre raison qui pourrait expliquer le passage à l’acte : le couple ne disposait d’aucune protection ou moyen contraceptif traditionnel, ce qui pourrait les avoir incités à utiliser les moyens du bord.

D’après le médial local News18, en plus de recouvrir son pénis de colle, la victime et sa partenaire auraient également mélangé l’epoxy à une autre substance blanchissante afin de l’inhaler pour s’enivrer. L’entourage du couple aurait du reste confirmé aux enquêteurs qu’ils avaient l’habitude d’être intoxiqués, donc a fortiori qu’ils l’étaient au moment de la liaison fatale. 

La famille a demandé une contre-enquête

C’est un ami de l’homme qui l’a découvert le lendemain inconscient. Puis, alors que son état se détériorait rapidement, il l’a conduit à l’hôpital le plus proche où la victime est décédée «des suites de défaillances en série de plusieurs organes», selon la police. Les médias indiens ne communiquent en revanche aucune information quant à l’état de santé de sa partenaire qui, elle, serait bien toujours en vie. 

Si on ne connaît pas l’âge de Mirza, on sait néanmoins qu’il était le fils d’un couple âgé et qu’il avait deux soeurs. Il était connu pour être le seul «gagne-pain» de sa famille, écrivent les médias indiens. Ses proches ne font pas confiance à la police et ont déposé une plainte afin de demander une contre-enquête sur sa mort. Ils pensent notamment que c’est la partenaire de Mirza qui aurait eu l’idée qu’il s’enduise de colle.

Un porte-parole de la police a indiqué que «des échantillons de viscères du défunt sont en cours d’analyse» précisément dans ce but. Un rapport s’en suivra et en attendant les investigations se poursuivent.





Source link

Autres articles à lire

AstraZeneca : quid de la 2e dose pour les moins de 55 ans ?

adrien

Une équipe criminelle franco-belge de vol de fret démantelée

adrien

Ce signe astrologique serait le plus malchanceux

adrien

Couvre-feu : ces 5 menus à tester à la maison

adrien

DIRECT – Coronavirus : les opposants à l’extension du pass sanitaire à nouveau dans la rue

adrien

Élection présidentielle : 47% des électeurs pourraient voter en fonction des propositions des candidats pour le bien-être animal

adrien