heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Humour : Les one-man show à voir à la rentrée


Le rire est au rendez-vous en cette rentrée. Après des mois à ronger leur frein et à reporter sans cesse leur spectacle en raison de la crise sanitaire, les humoristes n’attendaient qu’une chose : retrouver le public.

Gad Elmaleh, Vincent Dedienne, Alex Vizorek, Thomas Ngijol ou encore Thomas VDB… ils sont nombreux à dévoiler leur nouveau show en cette rentrée. Des spectacles longtemps attendus, qui émailleront le dernier trimestre 2021, histoire de finir l’année ensemble et en riant. 

Gad Elmaleh attaque sa tournée

capture_decran_2021-08-27_a_16.35.04_6128f8553f18c.png

Annoncé à l’origine pour avril 2020, le nouveau et sixième spectacle de Gad Elmaleh a subi, comme tant d’autres, les aléas de la crise. Alors que la vie culturelle redémarre, Gad Elmaleh attaque enfin sa tournée. Il sillonnera les routes de France avec «D’ailleurs» dès le 9 septembre avant de prendre ses quartiers au Palais des Sports de Paris en février 2022. Et c’est un spectacle «intime» que le tout jeune quinquagénaire a concocté, comme il l’a confié au Progrès. Un show dans lequel il n’éludera pas non plus l’affaire Copycomic. 

« D’ailleurs », à partir du 9 septembre en tournée dans toute le France, et du 8 au 26 février 2022 au Palais des sport de Paris. 

La pépite Paul Mirabel présente son premier one man 

Après avoir longuement rodé son spectacle, Paul Mirabel présente son premier one man qu’il a choisi d’intituler « Zèbre ». Un titre qui sied parfaitement à cet artiste. Et pour cause, avec son allure dégingandée, ses cheveux mi-long, sa voix douce, et ses airs de grand timide, Paul Mirabel sort du cadre et s’amuse de sa personnalité comme de son physique avec autodérision. Une pépite, lauréat du grand prix du festival d’humour de Paris en 2019, qu’il ne faut pas manquer. 

«Zèbre», à partir du 15 septembre, Théâtre des Mathurins (8e). 

Vincent Dedienne acte 2  

Lui aussi a été contraint de reporter son nouveau spectacle. Très attendu après le succès de «S’il se passe quelque chose», Vincent Dedienne sillonnera l’Hexagone à partir de septembre avec son second seul en scène. Dans «Un soir de gala», l’artiste, véritable boulimique de travail qui multiplie les rôles sur scène et au cinéma, notamment aux côtés de Catherine Deneuve, Emmanuelle Béart ou encore Catherine Frot, a décidé de camper une galerie de personnages. «Des jeunes, des vieux, des gentils-comme-tout, des cinglés, des optimistes et des foutus. Des héros et des ordures…», note ainsi Vincent Dedienne qui, après avoir dressé son autoportrait dans son premier specatcle, a décidé de parler de ses congénères. 

«Un soir de Gala», en tournée dès mi-septembre, à partir du 22 décembre, Théâtre des Bouffes du Nord (10e). 

Pierre-Emmanuel Barré en conférence 

Le trublion Pierre-Emmanuel Barré présente à Paris puis en tournée son nouveau solo :«Pfff». Une interjection en guise de titre pour cette conférence humoristique dans laquelle le trentenaire, qui oeuvre sur France Inter, a décidé de donner son avis sur tout. 

«Pfff», du 1er au 11 septembre au Trianon (18e) puis en tournée. 

Le nouveau solo d’Haroun 

Avec son look de premier de la classe et son humour corrosif, Haroun est de retour sur scène avec «Seuls», son nouveau spectacle. Dans ce cinquième show en un peu plus de cinq ans, le trentenaire, qui en 2019 lançait la plate-forme Pasquinade.fr, donnant ainsi accès aux spectacles et pastilles humoristiques d’artistes moyennant une petite contribution, a cette fois décidé de laisser parler «la part d’ombre» qui est en lui. Après avoir analysé les élections de 2017 puis décrypté Internet en 2018 avec brio, ça promet. 

«Seuls», à partir du 15 septembre, Théâtre Edouard VII (9e).  

Thomas VDB arrive à Paris 

L’ex-critique rock débarque à Paris avec son nouveau spectacle «Thomas VDB s’acclimate». Un cinquième solo dans lequel cet enfant des années 1980, qui «regardait Annie Cordy à la télé avec ses parents» pensant que tout allait bien et «qu’on ne risquait pas de mourir», s’est mis à regarder les infos, note-il. 

«Thomas VDB s’acclimate», du 16 septembre au 30 octobre, l’Européen (17e). 

Vérino est «Focus» sur son nouveau spectacle

Vérino a lui aussi joué de malchance. Alors que son spectacle a été reporté à plusieurs reprises en raison du confinement puis du couvre-feu, l’humoriste n’a pu le jouer que quelques jours. Il s’offre donc une rentrée en bonne et due forme et présente «Focus» au Grand Point Virgule. Dans ce troisième one man, l’humoriste aux 150 000 millions de vues sur Youtube compte bien s’attaquer à ses propres contradictions comme aux nôtres, histoire d’offrir juste une mise au point. 

« Focus », à partir du 26 août jusqu’au 31 décembre, Le grand point virgule (15e). 

Arnaud Ducret acte 2

Happé par le petit écran (Parent Mode d’emploi) et le cinéma (Divorce club, Mine de rien, Gaston Lagaffe…) ces quatre dernières années, Arnaud Ducret est de retour sur scène avec «That’s life». Dans ce deuxième one man, le comédien convoque sur scène tous les personnages qui ont traversé son existence et vient raconter sa vie. Une vie, peut-être pas si différente de la nôtre. 

«That’s life», à partir du 16 septembre, théâtre de la Gaîté Montparnasse (14e). 

Thomas Ngijol signe son retour 

L’humoriste révélé dans le Jamel Comedy Club puis passé devant et derrière la caméra, avec notamment «Case départ», «Fastlife» et dernièrement «Black snake» s’est laissé désirer. Cinq ans après son deuxième one man, sobrement baptisé «2», le désormais quadra revient avec un nouveau solo, encore gardé secret. 

Thomas NGijol, à partir du 12 octobre, Théâtre Dejazet (3e). 

Alex Vizorek enfin !

Ca y est. 10 ans après «Alex Vizorek est une oeuvre d’art», l’humoriste s’apprête à dévoiler son nouveau spectacle au public parisien. Annoncé pour 2020, mais reporté en raison de la crise sanitaire, «Ad Vitam» investit, dès octobre, le théâtre de l’Oeuvre. Un show rodé cet été à Avignon au thème audacieux.

capture_decran_2021-08-27_a_16.49.19_6128fc950bd78.png

Après le monde de l’art, le chroniqueur de France Inter a décidé de s’atteler à un sujet qui rassemble de fait tout le monde : la mort. Un thème qu’il décrypte sous toutes ses facettes : philosophique, culturelle, biologique et sexuelle puisque que comme le note l’artiste, l’orgasme est également surnommé la petite mort.  

«Ad Vitam», du 13 octobre au 8 janvier, Théâtre de l’Œuvre (9e).  





Source link

Autres articles à lire

Bertrand, Pécresse, Wauquiez, un candidat surprise… qui pour porter la droite à la présidentielle ?

adrien

«Le cinéma français reste une référence mondiale» pour Ramzy Malouki, membre du jury et correspondant CANAL+ à Los Angeles

adrien

Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon rétropédale, dénonçant un «coup monté»

adrien

Coronavirus : une campagne pleine d’humour en Allemagne pour inciter les jeunes à rester à la maison

adrien

Ce que l’on sait des conditions de réouverture des musées

adrien

DIRECT – Coronavirus : un site internet et une ligne téléphonique sur la vaccination seront disponibles le 14 janvier

adrien