heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Hommage national aux victimes de l’attentat de Nice : Jean Castex et Nicolas Sarkozy seront présents


C’est ici que l’Hommage National aux victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 avait été organisé, il y a quatre ans. Ce samedi matin, la Colline du Château, sur les hauteurs de Nice, sera une fois de plus transformée en lieu de recueillement.

C’est en effet là, sur ce site situé face à la Baie des Anges, que la cérémonie d’Hommage National à Simone Barreto-Silva, Nadine Devillers et Vincent Loques se déroulera. De nombreuses personnalités politiques seront présentes, notamment le Premier Ministre Jean Castex qui présidera la cérémonie.

Il sera accompagné de trois ministres de son gouvernement : le Garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, la ministre de l’Enseignement Supérieur Frédérique Vidal et la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa. L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy est également attendu aux côtés d’élus locaux dont le maire de Nice Christian Estrosi et le député azuréen Éric Ciotti.

Portraits, flammes et coups de canon

La cérémonie devrait débuter vers 10h, par l’arrivée du Premier ministre et le passage en revue des troupes ainsi que l’allumage de la flamme et l’accrochage des portraits des victimes par leurs proches. Outre la Marseillaise, l’« Hymne des victimes » retentira. Il sera interprété par le chœur de l’Opéra de Nice. Le maire de la ville et le chef du Gouvernement prendront la parole, avant la remise de la médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme et une minute de silence. Trois coups de canon seront tirés. Ils symboliseront les trois vies qui ont été brutalement fauchées par le terroriste Brahim A.

Des policiers municipaux décorés

À la mi-journée, les Policiers Municipaux qui ont courageusement neutralisé le terroriste seront honorés. Dès le lendemain de l’attentat, le maire de Nice Christian Estrosi avait demandé au Président de la République que Pascal, Loïc, Anthony, Quentin, Michèle et Walid (les agents qui avaient pénétré dans la basilique et ouvert le feu sur l’assaillant avec leurs armes de service en le blessant grièvement) soient décorés de la Légion d’Honneur. Il avait également demandé que les autres agents ayant participé à l’opération reçoivent la médaille de l’Ordre National du Mérite.

Des victimes tuées à l’arme blanche

Le jeudi 29 octobre, vers 9h du matin, le terroriste Brahim A. était entré à l’intérieur de la basilique Notre Dame armé d’un couteau de 30cm dont 17cm de lames. Il avait egorgé Vincent Loques et Nadine Devillers et grièvement blessé Simone Barreto-Silva. La victime était parvenue à s’extraire de l’église et à se réfugier dans un restaurant voisin, avant de décéder quelques minutes plus tard, des suites de ses graves blessures.

Lors de leur intervention, les policiers municipaux avaient tiré à quatorze reprises. Blessé mais vivant, le terroriste (un Tunisien de 21 ans arrivé il y a peu en Europe via l’île italienne de Lampedusa) avait été transporté dans un service d’urgence du CHU de Nice pour y être opéré. Très vite, le parquet national antiterroriste s’était saisi de l’enquête.

Hospitalisé dans un état grave, l’assaillant qui a été transféré à Paris ce vendredi après-midi n’a toujours pas pu être entendu par les enquêteurs qui ont procédé à une dizaine d’interpellation et de placements en garde à vue dans cette affaire. 

 



Source link

Autres articles à lire

Pinterest interdit tous les contenus faisant l’apologie de la perte de poids

adrien

Lyon : la justice rejette les recours contre les menus sans viande à la cantine

adrien

Ce signe astrologique serait le plus malchanceux

adrien

JO 2024 : comment Paris veut rendre l’événement accessible aux personnes handicapées ?

adrien

Ligue des champions : Du lourd pour le PSG, Lille peut y croire

adrien

Canicule : 5 idées reçues pour lutter contre la chaleur

adrien