heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Harcelés : de quoi parle le téléfilm avec Claire Keim et Bruno Salomone ?


Dans Harcelés, Claire Keim (Infidèle) et Bruno Salomone (Fais pas ci, fais pas ça) deviennent les proies d’un cyber-harceleur.

Les deux acteurs y incarnent Isabelle et Eric Vallorca, un couple de quarantenaires heureux qui va se retrouver en crise après une intrusion brutale dans leur vie intime. Thriller haletant réalisé par Olivier Barma (Candice Renoir, La stagiaire), le téléfilm les suit alors qu’une succession de révélations les entraine dans une spirale infernale que rien, pas même la police, ne peut arrêter.

« En tentant de démasquer celui qui se cache derrière ces intrusions, Isabelle et Eric vont devoir être plus solides que jamais, et redoubler d’efforts quand leur fils Hugo se retrouvera en danger de mort…», annonce M6, qui diffuse le programme ce lundi 14 juin à 21h05.

Un grave problème de société

Inspirée de faits réels, l’histoire de Harcelés alerte sur les multiples dangers du cyber-harcèlement. Vidéos volées ou filmées à l’insu des victimes, comptes piratés, faux messages… La vie hyper-connectée peut en effet très vite faire basculer quiconque en enfer. « Comment réagiriez-vous si vous étiez insidieusement attaqué(e) sur vos téléphone, tablette et ordinateur ? Que feriez-vous si vous étiez harcelé(e) sur vos réseaux sociaux avec une efficacité redoutable ? Si vous et vos proches receviez de faux messages, si on usurpait votre identité, si vos photos intimes étaient dévoilées…? Que feriez-vous si les fausses accusations dont vous étiez victime risquaient de vous faire perdre votre job ? Votre vie serait mise à nu et vous ne pourriez rien faire… C’est ce que questionne ce drame qui fait voler en éclat une famille après un leak de photos intimes sur la Toile », explique la chaîne.

Ces questions concernent très concrètement de plus en plus de personnes. Selon un baromètre établi par Microsoft en 2020, un internaute français sur quatre a été victime ou témoin de cyber-harcèlement, dont 59% des adolescents et 66% des adultes. L’association e-Enfance rapporte en outre que les violences en ligne contre les mineurs ont bondi de 57 % en 2020, les jeunes y ayant été particulièrement exposés à cause des périodes de confinement dûes à la crise sanitaire. Souvent banalisé parce que très répandu, le cyber-harcèlement n’est cependant jamais à négliger, tant il peut avoir des conséquences dévastatrices sur les victimes.

Ce fléau, qui a de quoi rendre paranoïaque, doit mettre en alerte tous les parents. A l’occasion de ce téléfilm, l’actrice Claire Keim confie elle-même y être vigilante, mais aussi quelque peu dépassée par la complexité du problème. «Quand on a des enfants qui grandissent avec des technologies dont nous ignorons presque tout, c’est vertigineux et effrayant. Il faut surtout garder la communication et tenter d’anticiper les mises en danger, sans frustrer ou donner le sentiment de punir, c’est compliqué… je fais de mon mieux», explique-t-elle. Quant à Bruno Salomone, il avoue que depuis le tournage, il cache désormais la webcam de son ordinateur avec un post-it pour être certain de ne pas être observé.





Source link

Autres articles à lire

40 % des Français jugent le système de santé difficile à comprendre

adrien

Ariège : les 15 confinés volontaires sont sortis après 40 jours passés dans une grotte

adrien

Coronavirus : un premier cas détecté sur le Mont Everest

adrien

Avant George Floyd, de précédents cas de brutalité policière contre les Noirs aux Etats-Unis

adrien

«The Nest» sur Canal+ : pourquoi ce film avec Jude Law mérite-t-il d’être vu ?

adrien

Les 5 bienfaits épatants du chocolat noir

adrien