heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Harcèlement, revenge porn… un chatbot aide à gérer les problèmes de l’ère numérique


A la veille du Safer Internet Day qui se déroulera ce mardi 9 février, l’association e-Enfance et Facebook mettent à disposition un nouvel outil de discussion autour des usages liés au Numérique. A destination des adolescents, mais aussi des parents, ce chatbot inédit en France peut devenir une aide précieuse autour des nombreuses questions qui entourent ce vaste sujet.

Harcèlement, revenge porn, chantage à la webcam, phishing,… tous les sujets peuvent y être abordés sans retenue, ce robot conversationnel ne jugera pas vos propos. Disponible sur le site officiel de Net Ecoute, sur sa page Facebook et sur Messenger, le chatbot d’e-Enfance se veut donc une plate-forme d’assistance.

L’idée étant de prendre en charge jeunes et moins jeunes pour les guider, les renseigner sur des sujets d’inquiétudes et les bons usages à adopter, voire les renvoyer vers un interlocteur présent sur le service d’assistance téléphonique de Net Ecoute au 0800 200 000.

facebook_chatbot_e-enfance-taille640_601d710aee7c9.jpg

Depuis le premier confinement en mars 2020, Net Ecoute fait en effet état d’une hausse des appels (+ 44 %) sur sa plate-forme, signe que les familles et les adolescents sont de plus en plus confrontés à divers problèmes liés aux écrans et aux usages numériques. Ce chatbot s’adresse principalement aux jeunes, précise l’association e-Enfance qui ajoute que la plate-forme Net Ecoute est «le seul dispositif d’alerte en lien direct avec les réseaux sociaux, les plates-formes Pharos de la Police Nationale, la Brigade numérique de la Gendarmerie nationale, et le 119-Enfance en danger».

Bientôt accessible via WhatsApp

«Psychologues, juristes et spécialistes des outils numériques, formés à la protection des mineurs» prennent en charge les interlocuteurs, rappelle e-Enfance, dont la directrice générale Justine Atlan juge qu’il est «primordial de proposer aux jeunes les outils de communication qu’ils affectionnent pour les encourager à nous contacter».

De son côté le groupe Facebook s’est allié à cette démarche afin de mettre à disposition ses divers services. Ainsi, le réseau social Facebook et la messagerie Messenger sont déjà mis à contribution, tandis que WhatsApp doit accueillir dans les prochains mois ce chatbot.

Récemment, Facebook a également lancé le club des parents connectés, qui vise à ouvrir le débat et faire preuve de pédagogie autour de «la parentalité numérique». Ce mardi 9 février, afin d’accompagner le Safer Internet Day, la page Facebook France mettra également en avant des contenus dédiés autour des usages numériques et les conseils pour accompagner les familles.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Top chef : ce qui attend les candidats demain

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : l’animal à l’origine de la pandémie «pas encore identifié», indiquent les experts de l’OMS

adrien

Covid-19 – quelles répercussions sur le marché locatif à Paris ?

adrien

Un avocat anti-féministe suspecté du meurtre du fils d’une juge liée à l’affaire Epstein

adrien

«Et si Trump avait réussi à apporter la paix au Moyen-Orient ?», par Harold Hyman

adrien

Un morceau de fusée chinoise « hors de contrôle » va bientôt tomber sur Terre

adrien