heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Guerre en Ukraine : les couacs de l’armée russe


A l’image de sa capitale Kiev, l’Ukraine résiste à l’invasion russe qui a débuté jeudi dernier. Plusieurs événements ont ralenti la progression des troupes du Kremlin.

En ce 4e jour après le début de l’offensive russe, les forces ukrainiennes ont repris le contrôle de Kharkiv, la 2e ville la plus peuplée du pays avec 1,4 million d’habitants et située proche de la frontière russe.

Le Kremlin possède des moyens plus importants, domine dans les airs et la mer mais peine, pour le moment, à atteindre ses objectifs terrestres.

Des pannes d’essence ?

Sur une route de Soumy, au nord-est de l’Ukraine, près de la frontière russe, un Ukrainien a filmé  (nord-est, frontière russe) sa rencontre avec des militaires russes, postés à côté de leur char. «Véhicule en panne ?», demande l’auteur de la vidéo, rapportée par la Voix du Nord. «Non, en attente de diesel», ont alors répondu les soldats. «Je peux vous ramener en Russie», a alors plaisanté l’Ukrainien, provoquant les rires des Russes.

En reprenant la route, le conducteur tombe sur un deuxième char à l’arrêt. Cette séquence insolite montre surtout que les soldats du Kremlin sont ralentis dans leur progression.

Les sabotages des Ukrainiens

Journaliste pour le Washington Post, John Hudson a relayé une consigne donnée aux soldats ukrainiens : «Afin de semer la confusion et de dérouter les troupes russes qui se déplacent illégalement sur les routes d’Ukraine, nous appelons les citoyens à prendre l’initiative suivante : enlever les panneaux avec des numéros et des noms de rues/villes/villages dans leurs zones».

À la suite des bombardements, le réseau internet est endommagé en Ukraine. Les autorités du pays espèrent ainsi perturber les manœuvres de l’armée russe et gagner du temps.

Des soldats dissipés ?

D’après une information relatée par The Sun, des soldats russes ont dévoilé leur position en se connectant sur Tinder durant l’invasion de l’Ukraine, révélant ainsi leur position.

Alors que les forces armées se préparaient à des bombardements imminents sur Kharkiv, la géolocalisation de l’application de rencontres a montré que les soldats se trouvaient environ 30 kilomètres.

Des précieuses informations rapportées aux autorités par une jeune ukrainienne de 33 ans qui a également confié au média britannique qu’elle avait pu discuter avec certains militaires.





Source link

Autres articles à lire

Dans quelles villes se trouveront les vaccinodromes ?

adrien

Les responsables de musées plaident pour une réouverture prioritaire dans une pétition

adrien

Journée du patrimoine : cinq idées de sorties en Ile-de-France

adrien

Mort de George Floyd : l’étoile de Donald Trump sur Hollywood Boulevard vandalisée

adrien

10 points communs entre Valéry Giscard d’Estaing et Emmanuel Macron

adrien

«Oui, nos aînés ont raison» : des militaires actifs publient une nouvelle tribune

adrien