heureux-qui.com
Fil Info

George Floyd : les émeutes raciales qui ont marqué les Etats-Unis

Notez cet article


L’Amérique s’embrase après la mort de George Floyd, un afro-Américain de 46 ans, causée par un policier blanc. Une tension extrême, qui fait écho à l’histoire récente du pays, marquée par plusieurs mouvements d’émeute de la communauté noire.

Plus de cinquante ans après l’abolition de la ségrégation raciale en 1967, les violences racistes continuent de secouer les Etats-Unis.

Mai 1980 – Les émeutes DE Miami

En décembre 1979, Arthur Mc Duffee, un afro-Américain trouve la mort après avoir été poursuivi par des policiers à Miami pour excès de vitesse. L’enquête détermine que l’homme n’a pas succombé à une chute de moto, comme l’ont déclaré les policiers, mais qu’il a été battu à mort. En mai 1980, les quatre policiers incriminés dans l’affaire sont acquittés par un jury composé exclusivement de personnes blanches.

Le jugement provoque une énorme colère et trois jours d’affrontements violents. Dix-huit personnes meurent et des centaines de personnes sont blessées.

1992 – Les emeutes de los angeles

Le 3 mars 1991, Rodney King, un jeune homme de 26 ans, est arrêté pour excès de vitesse à Los Angeles. Lors de son interpellation, il est passé à tabac devant un vidéaste amateur. Les images font le tour du monde. Un an plus tard, les policiers impliqués sont blanchis par la Justice.

Deux heures après la tombée du verdict, le 29 avril, des émeutes démarrent à Los Angeles. Elles durent six jours, avec des éclats à Seattle, Oakland, ou encore San Francisco. 1100 bâtiments sont détruits, avec des dégats matériels estimés à un milliard de dollars. 2.328 personnes sont blessées et 59 perdent la vie.

Un an plus tard, l’affaire est finalement rejugée et les policiers écopent de 30 ans de prison.

2001 : Les emeutes de cincinnati

Le 7 avril, Timothy Thomas, un jeune noir de 19 ans, est tué à Cincinnatti après avoir été poursuivi par un policier. Pendant quatre jours, des affrontements éclatent entre manifestants et forces de l’ordre. 70 personnes sont blessées. Le calme revient dans la ville après l’instauration de l’état d’urgence et d’un couvre-feu par le maire de la ville Charles Luken.

Au mois de septembre, le policier jugé pour le meurtre de Timothy Thomas est acquitté. Dans les mois suivants, la police de Cincinnati met en place une série de mesures, pour éviter de nouveaux incidents, telles qu’une formation pour gérer les suspects «à la santé mentale fragile». Des entreprises locales investissent dans des programmes de soutien aux minorités raciales.

2014: Les emeutes de ferguson

Le 9 août, Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans est tué par balles par l’officier de police Darren Wilson. Des emeutes se déclenchent le lendemain dans la petite ville de Ferguson dans le Missouri. Après une veillée pacifique, des manifestants pillent des magasins et résistent aux policiers qui tentent de barrer certains endroits de la ville.

Le 11 août, de violents affrontements se produisent entre les forces de l’ordre et des manifestants. Certains protestataires mettent les mains en l’air et portent des pancartes  «Don’t shoot» («Ne tirez pas»). La police utilise du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc pour disperser la foule. Son usage de fusils d’assaut et de véhicules blindés et décrié.

Au mois de novembre, après la décision du Grand jury de ne pas inculper le policier, la colère éclate de nouveau à Ferguson. La police utilise de nouveau du gaz lacrymogène. Le président des Etats-Unis, Barack Obama, appelle les manifestants à garder leur sang-froid.

2015 : Les emeutes de baltimore

Le 19 avril, Freddie Gray, un jeune homme de 25 ans meurt après avoir été été blessé à la colonne vertébrale et au larynx, lors de son arrestation par la police. De violentes émeutes se déclenchent le 25 avril à Baltimore, où près de deux tiers de la population est noire.

Le 27 avril, le maire de Baltimore Stephanie Rawlings-Blake impose un couvre-feu de 22h à 5h du matin. La décision est contestée par une partie des protestataires. Dans la nuit, 235 personnes sont arrêtées et 15 immeubles sont mis en feu. Le gouverneur du Maryland déclare l’état d’urgence et appelle la Garde nationale en renfort.

2016 : Les emeutes de charlotte

Le 20 septembre, Keith Lamon Scott, un homme noir de 42 ans meurt abattu par la police en sortant de son véhicule à Charlotte (Caroline du Nord). La police assure qu’il détenait une arme au poing, alors que sa famille affirme qu’il avait un livre à la main.

A la tombée de la nuit, des manifestants se rassemblent avec des pancartes «Stop Killing Us» («Arrêtez de nous tuer») et «No Justice No peace» («Pas de justice, pas de paix»). La nuit est trouble, partagée entre ceux qui appellent à la paix, et ceux qui jettent des pierres et des bouteilles d’eau aux policiers. A 11h du soir, les affrontements se tendent et la police utilise du gaz lacrymogène.

Un manifestant brandit une pancarte lors d'une manifestation à Denver, Colorado, le 31 mai 2020, suite au décès de George Floyd.

La ville connaît plusieurs jours de tensions et le 23 septembre, la maire de Charlotte, Jennifer Roberts, décide un couvre-feu de minuit à 6 heures du matin.

Retrouvez toutes les actualités sur l’affaire George Floyd ICI



Source link

Autres articles à lire

Wikipédia fête ses 20 ans : voici les dix articles les plus lus en 2020 en France

adrien

Mort de George Floyd : Barack Obama estime que les manifestations pourraient être «un tournant»

adrien

Eté 2020 : 7 applications pratiques pour organiser ses vacances en France

adrien

Equipe de France : Didier Deschamps a-t-il déjà trouvé son équipe pour l’Euro ?

adrien

Election américaine : la fin de l’histoire d’amour entre Donald Trump et Fox News ?

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : 4.022 nouveaux cas et 380 morts enregistrés ces dernières 24 heures en France

adrien