heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Gendarmes ciblés par des tirs en Dordogne : ce que l’on sait


Une chasse à l’homme est engagée au Lardin-Saint-Lazare, en Dordogne, ce dimanche 30 mai, après qu’un individu a tiré sur des gendarmes appelés pour un différend familial. Le suspect, un ancien militaire lourdement armé, «a été repéré», a annoncé le préfet en début de journée.

Le GIGN de Toulouse (Haute-Garonne), ainsi que les gendarmes, sont sur place et tentent depuis de l’approcher. Le préfet de Dordogne Frédéric Périssat et la procureure de la république de Périgueux Solène Belaouar se sont exprimés ce dimanche pour faire le point sur la situation. «La stratégie est la même que depuis ce matin : cantonner l’individu dans un périmètre sécurisé au maximum par la gendarmerie », a tranché le préfet.

Selon leurs informations, l’individu a déjà été condamné à quatre reprises pour violences conjugales, à l’encontre de la mère de ses trois enfants. 

Deux enquêtes ont été ouvertes, l’une pour «violences sur ex-conjoint» et «tentative d’homicide» confiée à la gendarmerie de Sarlat, l’autre pour «tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique», confiée à la Sections de recherches de la gendarmerie de Bordeaux.

Le forcené avait l’interdiction de détenir des armes, l’arme qu’il détient à l’heure actuelle serait donc détenue «illégalement», a précisé la procureure. 

Un ancien militaire «Très Sportif»

L’homme est un ancien militaire qui a exercé de 2011 à 2016. Il est «très sportif», avait indiqué dans la matinée la maire du Lardin-Saint-Lazare, Francine Bourra, à CNEWS. Il est âgé d’une trentaine d’années.

De sources concordantes, l’homme était déjà connu de la justice pour des faits de violences conjugales. 

Le suspect était équipé d’un bracelet électronique, avait également indiqué la maire du Lardin-Saint-Lazare, ainsi que le préfet de Dordogne Frédéric Périssat. Un placement sous bracelet électronique justifié pour ces mêmes faits de violences conjugales. Il venait de sortir de prison.

L’homme s’en est pris au nouveau petit ami de son ex

Selon les informations recueillies par CNEWS, l’homme s’est rendu au domicile de son ancienne conjointe peu après minuit, dans la nuit de samedi à dimanche.

Le suspect s’en est pris violemment au nouveau petit ami de son ex-conjointe. Ce dernier aurait réussi à prendre la fuite après avoir été ciblé par des tirs. Là encore, des éléments complémentaires sont attendus dans les prochaines heures.

Il est néanmoins établi qu’après cela, l’homme a ensuite tiré en direction des gendarmes. Deux véhicules de gendarmerie ont été endommagés.

Un périmètre bouclé, le suspect localisé

Depuis le déclenchement de la traque, plusieurs routes ont été coupées à la circulation. Un périmètre de sécurité a été mis en place et les habitants invités à rester confinés chez eux. L’homme serait retranché dans une zone d’environ 4km2.

Un important déploiement de forces de l’ordre a été opéré. Outre le GIGN de Toulouse, déjà sur place, une autre équipe du GIGN de Satory (Yvelines) est également en route. Au total, ce sont plus de 200 hommes qui sont engagés dans cette opération. Les forces de l’ordre ont pu approcher le suspect, mais ce dernier déclenche des tirs à chaque fois que les gendarmes tentent de l’approcher.

«L’individu a été repéré et s’est réfugié dans une partie boisée», avait annoncé dans la matinée Frédéric Périssat, le préfet de Dordogne.





Source link

Autres articles à lire

Allemagne : une ex-secrétaire de camp de concentration de 96 ans prend la fuite avant son procès

adrien

Pourquoi l’Espagne fait-elle face à un afflux de migrants venus du Maroc ?

adrien

Coronavirus : des manifestations anti-restrictions un peu partout en Europe

adrien

DIRECT – PSG-Manchester United (1-1) : Paris égalise grâce à… Martial

adrien

près de 250 personnes sans-abri tentent de s’installer devant l’Hôtel de Ville

adrien

Présidentielle : la campagne officielle démarre ce jeudi

adrien