heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Gandalf et Bilbo lancent un appel aux dons pour sauver la maison de Tolkien


Ian McKellen, l’inoubliable interprète de Gandalf dans les films de Peter Jackson, et Martin Freeman, qui jouait de son côté le hobbit Bilbo, ont lancé un appel aux dons à toutes les bonnes volontés pour racheter la maison de J.R.R. Tolkien, et la transformer en résidence d’artistes et musée dédié à l’oeuvre de l’auteur du Seigneur des Anneaux.

Initiée il y a peu par la romancière britannique Julia Golding, l’opération de financement participatif a été baptisée le «Projet Northmoor» du nom de la rue – précisément au 20, Northmoor road, à Oxford – où se situe cette maison avec jardin. Un lieu symbolique pour les amateurs du génial écrivain, puisque c’est entre ces murs qu’il a écrit – d’abord pour ses enfants – Bilbo le Hobbit, publié en 1937, puis son ouvrage le plus populaire, Le Seigneur des Anneaux, paru en 1954-55.

Clin d’oeil à cet ouvrage, c’est une véritable communauté de stars qui s’est mobilisée pour lancer cet appel. On retrouve ainsi John Rhys-Davies (l’interprète de Gimli), Annie Lennox, présente sur la bande originale du Retour du roi, le peintre et dessinateur quasi-officiel des oeuvres de Tolkien John Howe, ou encore Derek Jacobi, qui a fait partie du casting du biopic de Tolkien au cinéma. 

Faire de cet endroit un lieu de vie

«Nous voulons transformer la maison de Tolkien non pas en musée aride, mais une maison accueillante et pleine de créativité», expliquent ainsi les ambassadeurs de cette opération. Pour ce faire, les organisateurs se sont donné trois mois pour rassembler les fonds et acquérir la maison dans laquelle Tolkien a vécu dix-sept ans avec sa famille dès les années 1930, à proximité de la fameuse université d’Oxford dans laquelle l’auteur donnait ses cours et conférences, qui ont marqué le courant littéraire de la Fantasy.

Avec un plancher de 4 millions de livres (4,4 millions d’euros), il sera possible d’acquérir et rénover la maison et son jardin. Le plafond, fixé à 4,8 millions de livres (5,3 millions d’euros), permettrait de fonder une école pour les étudiants pauvres de la région, d’organiser des événements, retraites et séminaires dans le lieu, et même de construire dans le jardin une maison – enfin un trou -de hobbit dans le jardin, et même un repaire de Smaug (le terrible dragon du roman Bilbo le hobbit) pour les fumeurs de pipe. Les contreparties, procédé classique du financement participatif, iront d’une citation du donateur dans le livre d’or du lieu, jusqu’à une pièce ou une partie du jardin baptisée du nom du donateur.

Une opération inspirée par l’oeuvre

Pour motiver au mieux les millions de fans à travers le monde, les ambassadeurs n’ont pas hésité à faire référence au contenu des best-sellers de l’auteur britannique, multipliant les clins d’oeil. Alors que John Rhys-Davies relève qu’il est «incroyable, étant donné l’importance de son œuvre, qu’il n’existe pas de centre consacré à Tolkien dans le monde», Ian McKellen en appelle à la générosité : «Nous ne pouvons pas réussir ce projet sans le soutien de la communauté internationale des fans de Tolkien». Et si l’auteure Julia Golding concède que «récolter 4,5 millions de livres en trois mois est un énorme défi», elle plaide aussi qu’il «suffit de regarder le voyage de Frodon et Sam jusqu’au Mont du Destin, qui a pris la même durée, pour se dire que nous aussi nous pouvons le faire». 

Et pour se rendre visuellement compte de l’avancée du projet – qui au 4 décembre a récolté 250.000 livres -, les organisateurs ont misé sur l’immersion en Terre du milieu, reliant le montant des dons obtenus à la progression de la communauté sur la carte du continent inventé par Tolkien.

Retrouvez toute l’actualité Culture ICI





Source link

Autres articles à lire

Top chef : ce qui attend les candidats demain

adrien

Euro 2021 : le pronostiqueur officiel des matchs est… un chat

adrien

NBA : Transferts, signatures… qui sont les grands gagnants de l’intersaison ?

adrien

Écoles : La fédération des parents d’élèves dénonce une « éviction » des enfants non vaccinés

adrien

Obsèques de Gisèle Halimi à Paris au son de «Bella Ciao» et de «l’Hymne des femmes»

adrien

Sextape de Valbuena : Benzema fixé sur son sort mercredi

adrien