heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Fréjus : nouvelle nuit de violences à La Gabelle


Un nouvel épisode de violences urbaines. Le quartier de La Gabelle à Fréjus, dans le Var, a été le théâtre, dans la nuit de ce samedi 8 au dimanche 9 mai, de plusieurs départs de feu et dégradations en série de la part de dizaines de personnes. Le maire (RN) de la ville, David Rachline, a réagi sur CNEWS.

Au total, ce sont près d’une dizaine de commerces de la ville qui ont été visés et trois véhicules brûlés, dont un de la police municipale.

«Entre 30 et 40 individus ont commencé par allumer des feux de poubelles» sur une grosse artère commerçante avant d’accomplir leurs méfaits, a rapporté la police nationale. Puis, les assaillants ont ensuite jeté des projectiles sur les forces de l’ordre.

Le syndicat policier Option Nuit évoque, lui, une cinquantaine d’attaquants et a précisé que les départs de feu étaient consécutifs à des tirs de mortiers d’artifice et des cocktails Molotov.

Une autre source policière a précisé que le véhicule de la police municipale incendié était garé et vide. Les agresseurs l’ont incendié avant d’être dispersés.

Du côté de la police comme des fauteurs de troubles, aucun blessé n’était à déplorer ce dimanche.

Beaucoup d’habitants restaient néanmoins choqués par ces événements, d’autant plus qu’ils déplorent une insécurité grandissante.

Aucune interpellation à fréjus

Le quartier de La Gabelle a en effet déjà connu des tensions ces dernières semaines, mais «les violences sont montées d’un cran» dernièrement, a indiqué la police.

Il y a deux semaines, huit kilos de cannabis avaient été saisis dans ce quartier, ont précisé les autorités, sans qu’un lien puisse être fait entre cet événement et les heurts de la nuit.

Les échauffourées ont duré jusqu’à 4 heures du matin avant que le calme ne revienne dans ce quartier situé à cheval entre Fréjus et Saint-Raphaël. Ce dimanche matin, alors que les investigations se poursuivent, aucune personne n’avait été interpellée.

Des renforts policiers annoncés

Invité de la matinale Week-end de CNEWS, ce dimanche 9 mai, le maire (RN) de la ville, David Rachline, a notamment plaidé pour l’envoi de renforts supplémentaires et pressé l’Etat d’embaucher «massivement» des policiers.

Il en a également appelé à «une réponse pénale adaptée, loin, a-t-il dit, des agissements matamores d’Eric Dupond-Moretti», le ministre de la Justice.

Le gouvernement, mis sous pression sécuritaire après le meurtre du policier Eric M. à Avignon (Vaucluse) et dont le meurtrier restait d’ailleurs toujours en cavale ce dimanche, a, lui, promis d’agir tout de suite.

Vive émotion à Bédarrides suite à la mort d'Eric Masson

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en parlant de «violences inacceptables», a annoncé le déploiement à Fréjus dès ce dimanche soir «d’une compagnie de CRS, soit 70 policiers, pour faire respecter l’ordre républicain».





Source link

Autres articles à lire

Les meilleurs mangas de la rentrée 2020

adrien

États-Unis : Joe Biden dénonce d’importants retards dans le plan de vaccination

adrien

Allemagne : le SPD, les Verts et Libéraux annoncent un accord pour la formation d’un gouvernement

adrien

Mort de Christo : le Centre Pompidou lui rend hommage et consacre à l’artiste une exposition en juillet

adrien

Qu’est-ce que la glottophobie, la discrimination dont est victime Jean Castex ?

adrien

Contrôle au faciès : Six ONG lancent une action groupée contre l’Etat, une première

adrien