heureux-qui.com
Fil Info

France-Bulgarie (3-0) : les Bleus s’imposent et sont quasiment prêts pour l’Euro

Notez cet article


L’équipe de France s’est imposée contre la Bulgarie (3-0), mardi soir au stade de France, pour son dernier match de préparation avant l’Euro 2021 (11 juin-11 juillet). Karim Benzema est sorti sur blessure alors qu’Olivier Giroud a inscrit un doublé.

Ils sont quasiment prêts. Devant 5.000 spectateurs ravis d’être de retour dans une enceinte sportive pour voir les Bleus, et quelques jours après avoir dominé le pays de Galles (3-0), les hommes de Didier Deschamps, qui en a profité pour effectuer de nombreux changer pour tester certains joueurs, ont fait le travail et se sont mis dans de bonnes conditions avant la grande messe. Sur la pelouse du Stade de France, les champions du monde, qui entameront leur campagne européenne contre l’Allemagne chez elle mardi prochain, ont en effet régalé.

Une nouvelle fois aligné le «trio magique» offensif, Kylian Mbappé-Antoine Griezmann-Karim Benzema, a encore offert du spectacle. Bien aidé par un Paul Pogba en jambes, les trois compères d’attaque ont multiplié les combinaisons pour se retrouver souvent en position idéale. C’est d’ailleurs après un nouvel échange très technique que «Grizou» a ouvert le score d’un sublime retourné contré (29e).

Mais quelques minutes plus tard, les Tricolores déchantaient quand Benzema sortait en se tenant la cuisse (39e). «C’est une béquille, il a pris un bon coup sur le muscle au-dessus du genou, a toutefois rassuré le sélectionneur. Il n’y a pas de risque à prendre.»

Remplacé par Olivier Giroud dans la foulée, l’attaquant du Real Madrid a pu voir le récent vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea, en mal de temps de jeu ces derniers mois, s’offrir un doublé en fin de partie (83e, 90e). Ses 45e et 46e buts sous le maillot tricolore. A cinq longueurs du record de Thierry Henry. Le phénix Giroud renaît au meilleur des moments. Désormais, place à la fin de la préparation pour les Bleus.

«Il y a eu beaucoup de très bonnes choses, a confié Deschamps. Après j’ai géré les joueurs aussi par rapport à cette deuxième phase de la préparation où on a eu une bonne charge de travail. J’ai six changements, je les utilise aussi pour répartir le temps de jeu. On y est. On sait ce qui nous attend, évidemment ce sera beaucoup plus difficile le 15 (contre l’Allemagne pour le premier match des Bleus à l’Euro). On aurait pu marquer plus de buts mais on reste sur deux bonnes performances. Maintenant, c’est la compétition et il n’y a que cette vérité qui compte. Je n’étais pas inquiet (concernant le système en losange) donc je n’ai pas à être rassuré. On y travaille à travers les séances, les discussions, le paperboard par moment. Après le terrain, c’est là où il faut concrétiser. Mais au-delà de la qualité, il y a de l’intelligence, de la complémentarité. Il faut répéter, on aura plus de répétition puisque le 15, on sera dans le vif du sujet.»



Source link

Autres articles à lire

Prix du tabac, du gaz, allocations chômage… Ce qui change à partir d’aujourd’hui

adrien

PSG : Ligue 1, Coupe de France, prolongations… après la Ligue des champions, une fin de saison à gérer

adrien

Tour de France 2020 : Ewan remporte la 3e étape, Alaphilippe toujours en jaune

adrien

Golden Globes 2021 : les temps forts de la 78e cérémonie

adrien

Attaque à Vienne : au moins 3 morts, un assaillant recherché

adrien

Anne Hidalgo : une victoire moins impressionnante qu’il n’y paraît ?

adrien