heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«Fourniret la traque» : le fils du tueur en série en colère contre le projet de téléfilm


Alors que le tournage du téléfilm de TF1 «Fourniret, la traque» a débuté ce 10 août, Selim, le fils du tueur en série Michel Fourniret, a exprimé son mécontentement.

Le projet de fiction l’affecte énormément, explique-t-il dans un long communiqué relayé sur Twitter par le journaliste d’investigation Oli Porri Santoro. «Aujourd’hui, j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre la mise en chantier d’une ‘fiction’ sur l’affaire Fourniret qui a détruit à jamais la vie d’innombrables familles, sans compter la mienne, si tant est qu’elle vaille quelque chose aux yeux de TF1. Voilà qui me ramène encore et encore, à mes origines de fils de l’ogre», déplore Selim.

Si à 32 ans le fils de Michel Founiret et de Monique Olivier révèle aller mieux après avoir longtemps résisté à l’appel du suicide, le téléfilm d’Yves Rénier ravive sa peine. «De quoi vous mêlez-vous M. Rénier ? Dois-je vous rappeler que vous n’avez été policier que dans la série fictive ‘Commissaire Moulin’ ? Non contents d’avoir déjà gobé, des années durant, les sornettes du sérial-menteur Stéphane Bourguoin, qui de son propre aveu, est un mythomane avéré, vous, Monsieur Yves Rénier, vous vous êtes minablement décidé tant à poursuivre son œuvre qu’à amasser de l’argent sur le dos des enfants morts. Je déplore l’attrait morbide de la société du spectacle pour la souffrance. Votre goût du sang me révulse.» Et d’ajouter : «Outre la mémoire des défunts, Monsieur Rénier, vous vous faites honte à vous-même. Car enfin, avec vous, le réel n’a pas eu lieu. Comment osez-vous faire faire de cette interminable tragédie une… fiction ? Comment osez-vous érigez Michel au rang de héros d’un film ? (….) Avez-vous songé un seul instant à l’angoisse et à la misère dans lesquelles vous allez plonger les familles des victimes ? On ne pense jamais aux victimes ! Rien qu’à l’idée de savoir que TF1, la première chaîne d’Europe, soit capable de hisser deux violeurs d’enfants au rang d’icône, j’en ai la nausée. Connaissant Michel mieux que quiconque, sachez M. Rénier, que vous lui faites là le plus beau cadeau dont un tueur en série puisse rêver : vous allez canoniser sa fresque sanglante avec des moyens hollywoodiens», assure-t-il.

Le fils de Michel Fourniret s’en prend aussi à l’acteur Philippe Torreton qui incarnera son père à l’écran. «Je ne me prononcerai même pas sur le choix du cabotin Philippe Torreton, plus connu pour son couple avec Claire Chazal et sa jalousie maladie à l’endroit de Gérard Depardieu que pour son talent présumé…». Selim demande à TF1 d’annuler le téléfilm. «Pour toutes ces raisons, je demande à TF1 et à Monsieur Yves Rénier d’annuler purement et simplement ce stupide projet. Les Morts, ainsi que moi-même, nous vous demandons le respect, si ce n’est de la décence (…) Si mes volontés ne sont pas respectées, j’irai jusqu’au bout, je n’hésiterai pas à traîner TF1 et le Commissaire Moulin devant une cour de Justice.»

Le projet est inspiré d’un livre

Commandé par la Une à la suite du succès rencontré par le téléfilm sur Jacqueline Sauvage en 2018, «Fourniret, la traque» est inspiré du roman de Harold Cobert, «La mésange et l’ogresse», écrit du point de vue de Monique Olivier, l’épouse du tueur en série qui sera incarnée par Isabelle Gélinas.

Découpée en deux parties de 45 minutes l’histoire de «Fourniret, la traque » débutera en 2003, au moment de l’arrestation pour «tentative d’enlèvement sur mineure» de celui que l’on surnomme «L’ogre des Ardennes», et suivra le travail de deux enquêteurs, interprétés par François-Xavier Demaison et Mélanie Bernier, persuadés d’avoir affaire à un tueur en série.

«C’est vraiment un fait divers marquant. L’engouement des gens pour ces histoires vraies fait que, tout d’un coup, les chaînes s’y mettent. Nous avons donc proposé Michel Fourniret et TF1 a dit oui», s’enthousiasmait Yves Rénier dans une interview pour Téle-Loisirs fin mars 2019. «Plein de livres ont été écrits sur l’affaire mais nous avons pris les droits d’un en particulier, avait-il expliqué. Moi ce qui m’intéressait plus que les crimes – qui sont ignobles – c’était l’histoire de ce couple, de cette Monique Olivier, qui était la femme de Michel Fourniret. La façon dont ils se sont rencontrés, la façon dont ce couple diabolique s’est mis à fonctionner en osmose pour attraper des jeunes filles et puis les tuer… C’est tellement incroyable. Je me suis dit que cela ferait une bonne histoire.»

Retrouvez toute l’actualité télé ICI





Source link

Autres articles à lire

Sur la Côte d’Azur, les salariés du bâtiment font leur retour dans les restaurants

adrien

Covid-19 : étudiant en architecture, il réalisait des tests de dépistage à Paris

adrien

Zone «d’alerte», «d’alerte renforcée», «d’alerte maximale» : quelles différences ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : Joe Biden met en garde contre des «conséquences dévastatrices» si Donald Trump ne signe pas le plan de relance

adrien

WhatsApp cède et repousse la modification de ses conditions d’utilisation après le tollé sur le partage des données

adrien

Coronavirus : 19.814 nouveau cas, 281 morts et 34.305 personnes vaccinées en 24 heures en France

adrien