heureux-qui.com
Fil Info

Fermeture des lieux culturels : une nouvelle désillusion pour les cinémas, théâtres et musées

Notez cet article


Le couperet est tombé, anéantissant tout espoir d’un redémarrage de l’activité culturelle dès le 15 décembre. Le seuil des 5.000 cas quotidiens ne pouvant être atteint à cette date, les salles de cinéma, les théâtres et les musées resteront fermés trois semaines de plus, a annoncé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex, lors d’une conférence de presse.

C’est donc un nouveau coup dur pour le secteur, déjà lourdement touché par la crise sanitaire, et qui s’était pourtant mis en ordre de bataille afin d’accueillir le public dans le respect des règles sanitaires.

Malgré une amélioration, «les conditions posées pour leur réouverture ne sont hélas pas réunies», a expliqué le chef du gouvernement. «Prendre cette décision avec la ministre de la Culture et le président de la République nous a été particulièrement douloureux. Je sais à quel point le secteur culturel s’était préparé, que les artistes ont répété, que toutes les filières étaient mobilisées, que tout était prêt pour que les rideaux se lèvent et les écrans s’illuminent. (…) Même si tous ces établissements disposent de protocoles sanitaires, la logique que nous devons suivre est d’éviter d’accroître les flux, les concentrations, les brassages de public à un moment où nous devons continuer de les réduire autant que possible», a-t-il ajouté.

Les lieux culturels devront donc attendre le 7 janvier 2021 pour une éventuelle réouverture. Pour tenter de rassurer les professionnels, le Premier ministre a par ailleurs indiqué que «les dispositifs d’accompagnement économiques» seraient toujours en vigueur pour soutenir un secteur sinistré. Certains ont regretté de ne pas voir la ministre de la Culture Roselyne Bachelot présente à la conférence de presse. «(Son absence) n’a aucune signification, elle est auprès des acteurs du secteur», a répondu Jean Castex.

Une décision jugée incompréhensible par les professionnels

Les appels à la réouverture des salles s’étaient multipliés ces dernières semaines, invoquant notamment la dimension «essentielle» de la culture. Des salles de spectacle et de cinéma qui, unanimement, ont régulièrement mis en avant les protocoles sanitaires instaurés dans leurs établissements, précisant qu’ils figuraient «parmi les seuls lieux qui assurent port du masque et distanciation physique». «Un dispositif sûr, loué à de nombreuses reprises par le président de la République et le Premier ministre», ont ainsi écrit conjointement la Fédération nationale des cinémas français et le Syndicat national du théâtre privé, le 20 novembre dernier.

Même son de cloche, du côté de Benoit Lavigne, directeur du théâtre du Lucernaire. «Dans les théâtres et dans les cinémas, toutes les règles sont respectées et à côté de ça, le 24 et 25 il n’y a aucune restriction, les gens peuvent partir en train et en avion ; ça n’a pas de sens», avait expliqué à l’AFP le metteur en scène, soulignant un «sentiment d’incompréhension».

Retrouvez toute l’actualité culturelle ICI





Source link

Autres articles à lire

Le nord de la Californie continue de brûler, alerte météo pour dimanche

adrien

Coronavirus : la région parisienne devrait atteindre «5.000 vaccinations par jour d’ici à la fin de la semaine»

adrien

Migrants : deux navires humanitaires au secours du bateau de Banksy en Méditerranée

adrien

Foodtech : Le spécialiste des dark kitchen Not so Dark lève 20 millions d’euros

adrien

Bayer fait un chèque d’au moins 10 milliards de dollars pour solder plus de 100.000 litiges sur le Roundup

adrien

Confinement : les communes azuréennes ne sont pas logées à la même enseigne

adrien