heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Femme décapitée à Agde : ce que l’on sait du suspect


Mercredi 13 octobre, une femme de 77 ans a été retrouvée morte dans la soirée, décapitée à son domicile d’Agde (Hérault). Un suspect de 51 ans a été interpellé puis placé en garde à vue, a-t-on appris de sources concordantes.

Identifié à l’aide des images de vidéosurveillance

L’arrestation de cet homme a été rendue possible grâce au fait que le logement de la victime, professeure des écoles à la retraite, était placé sous surveillance vidéo partielle. Le fils de la victime, résidant en région parisienne, avait alerté les secours mercredi soir car il n’arrivait pas à joindre sa mère par téléphone. Les enquêteurs sont parvenus, dans la journée, à identifier le suspect grâce aux images.

Il connaissait la victime

Hier soir, le procureur de Béziers, Raphaël Balland, a indiqué dans un communiqué que le suspect «connaissait la victime». Il «venait faire de petits travaux» chez la septuagénaire, a affirmé de son côté Franceinfo. «Il a été placé en garde à vue du chef d’assassinat compte tenu des évolutions des investigations laissant présumer des éléments de préméditation», a poursuivi le magistrat. Ce dernier avait précisé plus tôt dans la journée que la piste terroriste n’était, à ce stade de l’enquête, pas privilégiée. Aucune trace d’effraction dans la maison n’a été notée.

Un bricoleur et boxeur professionnel

Selon des informations de nos confrères de Midi Libre, le suspect bricolait beaucoup, à tel point que ses voisins se plaignaient des nuisances sonores que cela provoquait. Le journal indique que sa première voisine avait déjà prévenu les autorités locales de ces désagréments. Selon un proche voisin avec qui il avait sympathisé, le suspect est un ancien boxeur professionnel qui avait fait de nombreux combats en championnat de France.

Décrit comme costaud, il souffrait de troubles psychologiques et prenait un traitement. «Quand on discutait ensemble il perdait de temps en temps le fil de notre conversation. Je sais qu’il avait des problèmes de santé. Il avait fait un AVC il m’avait dit qu’il était suivi médicalement», a témoigné le voisin auprès de Midi Libre.

Il aurait utilisé la carte bleue de sa victime

Selon des informations du Parisien, les enquêteurs s’intéressent particulièrement à un moyen de paiement subtilisé, une carte bancaire que le suspect aurait utilisé pour retirer 1.000 euros.

Un homme «toujours courtois»

Une autre voisine a raconté à Midi Libre que l’homme était «toujours courtois avec tout le monde, il promenait souvent son chien et nous racontait qu’il avait été maître chien mais que son accident de santé l’avait contraint à stopper son activité professionnelle. Depuis quelques jours, il avait changé. Il donnait l’impression d’avoir bu alors qu’il ne buvait pas. Mais il nous saluait, il faisait comme d’habitude. Hier encore on l’a vu dans l’après-midi il rentrait des courses, il avait l’air totalement normal.»



Source link

Autres articles à lire

Les meilleurs mangas de mars 2021

adrien

Les salles de sport pourraient rouvrir à partir du 20 janvier

adrien

Les meilleurs jeux vidéo de 2021

adrien

Affaire Fillon : la défense demande la «réouverture» du procès

adrien

Déchets plastiques : Coca-Cola est l’entreprise la plus polluante au monde pour la 4ème année consécutive

adrien

Coronavirus : les élus azuréens veulent que l’Etat accélère la vaccination

adrien