heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Faute de place, le Texas va réenfouir du pétrole sous terre


Une technique non conventionnelle et dangereuse pour l’environnement. La crise du coronavirus ayant fait chuter la demande mondiale de pétrole et provoqué la saturation des espaces de stockage, les firmes pétrolières du Texas ont été autorisées à réenfouir leur or noir sous terre.

Le 5 mai dernier, la Texas Railroad Commission – qui régule, comme son nom ne l’indique pas, les producteurs de gaz et de pétrole – a autorisé l’industrie pétrolière locale à stocker temporairement ses hydrocarbures sous terre, dans des formations géologiques «non conventionnelles», révèle le magazine américain The Texas Observer. Les réserves habituelles, des cavernes de sel naturelles et étanches, utilisées notamment pour entreposer le stock stratégique américain de pétrole (641 millions de barils de brut) ont en effet atteint leurs limites.

La commission texane de régulation a donc cédé face aux demandes répétées des entreprises pétrolières, à la recherche de tous les moyens possibles et imaginables pour se débarrasser de leur stocks. En avril dernier, le cours du pétrole américain est même passé en-dessous de zéro dollar, une première dans l’histoire, ce qui signifie que les propriétaires d’or noir étaient prêts à payer pour se défaire de leurs barils, faute d’espaces de stockage disponibles.

Inquiétude sur les eaux souterraines

Les entreprises pétrolières ont ainsi été autorisés à contourner, pendant un an, la «règle 95», qui interdit le stockage d’hydrocarbures à l’extérieur des cavernes de sel de façon à éviter la contamination des eaux souterraines. Le pétrole pourra rester stocké dans ces cavités non conventionnelles pendant cinq ans maximum. Pour l’instant, aucune demande n’a été déposée, précise le Texas Observer, soulignant qu’il s’agit d’un processus nouveau pour les sociétés pétrolières, qui auront donc besoin de plusieurs semaines pour rédiger leurs requêtes.

Les énergies renouvelables pourraient être les victimes de la crise du coronavirus selon le Forum économique mondial.

Cette décision de la Texas Railroad Commission a provoqué le courroux des défenseurs de l’environnement, qui craignent une pollution des eaux souterraines. En effet, le Texas compte neuf immenses aquifères (des nappes d’eau souterraines), situés près des principaux champs pétroliers de l’Etat et fournissant 60 % de l’eau des Texans. «C’est assez troublant. Autoriser le stockage dans ces cavernes suscite évidemment beaucoup d’inquiétude pour l’environnement et la santé de nos aquifères», explique Emma Pabst, de l’ONG Environment Texas, citée par le Texas Observer. Comme l’explique le magazine américain, «en raison de la composition unique de certaines formations géologiques, les surplus de pétrole et de gaz qui seront réinjectés dans le sol à proximité des aquifères peuvent ruisseler dans les sources d’eau à proximité s’ils restent stockés pendant longtemps».



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : ce que Jean Castex pourrait annoncer demain

adrien

Luka Karabatic : «C’est incroyable de voir que nous avons fait vibrer les Français»

adrien

Var : une jeune maman refoulée à l’entrée d’un supermarché à cause de son décolleté

adrien

SpaceX : Tout savoir sur Inspiration4, la première mission de tourisme spatial lancée par Elon Musk

adrien

Macross : un documentaire en préparation pour les 40 ans de la saga culte

adrien

Ces 7 bienfaits du miel de manuka sur la santé

adrien