heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Facebook diffuse des publicités niant le changement climatique


Le réchauffement climatique menace la vie sur Terre, produisant des effets de plus en plus visibles. Mais certains, au nom d’intérêts qui leur sont propres, tentent de freiner la prise de conscience de l’urgence. Le Think Tank InfluenceMap a dévoilé ce jeudi un rapport démontrant qu’au moins 8 millions d’Américains, pour la seule première moitié de 2020, ont visionné des publicités sur Facebook niant la réalité du changement climatique.

Pas moins de 51 publicités ont ainsi été répertoriées, dont certaines affirmaient que le changement climatique est un mythe et que les énergies fossiles ne constituent pas une menace existentielle pour l’humanité, comme l’a rapporté le Guardian.

Des campagnes financées par des groupes conservateurs, eux-mêmes alimentés par des sources de financement opaques, souligne InfluenceMap.

Déja accusé d’avoir contribué à l’élection de Donald Trump en 2016, ou encore à la victoire du Brexit au Royaume-Uni, Facebook se retrouve ainsi une nouvelle fois sur le banc des accusés. Ce, alors que le réseau social avait pourtant affirmé le mois dernier être «déterminé à lutter contre la désinformation sur le réchauffement climatique (…) Le changement climatique est réel. La science n’est pas ambigüe et le besoin d’agir grandit chaque jour». 

La firme de Mark Zuckerberg avait même annoncé la création, le 14 Septembre, d’un «centre d’information sur la science du climat».

Mais les publicités répertoriées dans le rapport semblent avoir échappé aux contrôles. Une seule d’entre elles a été retirée avant la fin de la période de diffusion prévue. Et certaines, en ligne dès le mois de janvier, étaient toujours visibles le 1er octobre dernier, soit deux semaines après le lancement du programme visant à supprimer les fake news sur le climat.

Diffusées par Facebook en échange de 42.000 dollars, ces annonces étaient extrêmement ciblées, visant particulièrement les hommes âgés de plus de 55 ans et vivant dans des zones rurales.

La publication de cette étude a suscité de nombreuses réactions, dont celle de la sénatrice démocrate Elizabeth Warren. «Le rapport dévastateur d’InfluenceMap révèle comment Facebook laisse les climatosceptiques répandre des mensonges auprès de millions de personnes. Nous avons demandé à plusieurs reprises à Facebook de bannir la désinformation sur sa plate-forme, mais ses dirigeants préfèrent faire de l’argent facilement pendant que notre planète brûle et que les communautés – notamment noires et de couleur – souffrent. Facebook dit être tenu pour responsable pour son rôle dans la crise climatique».

Retrouvez l’actualité sur le climat ICI



Source link

Autres articles à lire

La recette du cake aux fruits secs de Gaston Lenôtre

adrien

Coronavirus : Paris pourrait vacciner un tiers de ses habitants dès janvier

adrien

Convention citoyenne : les premières mesures doivent être dévoilées

adrien

Covid-19 : Bientôt une vaccination sans aiguille ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : 314 morts et 11.532 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

adrien

iPad Mini (2021) : Apple livre une tablette unique et pratique

adrien